Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 07:55

Aujourd'hui nous sommes le 12 floréal de l'an 216 ( mais pour combien de temps encore?) de la  République.

 

«Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui. ». August Spies


L'Histoire du 1er Mai des travailleurs

En 1886, la pression syndicale, aux USA, permet à environ 200 000 travailleurs d'obtenir la journée de huit heures. D'autres travailleurs, dont les patrons n'ont pas accepté cette revendication, entament une grève générale. Ils sont environ 340 000 dans tout le pays.

Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Le lendemain a lieu une marche de protestation et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers.

C'est alors qu'une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait un mort dans les rangs de la police. Sept autres policiers sont tués dans la bagarre qui s'ensuit. À la suite de cet attentat, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort (quatre seront pendus 11 novembre 1887 (Black Friday) malgré l'inexistence de preuves, le dernier s'étant suicidé dans sa cellule). Trois autres sont condamnés à perpétuité.


1793, le 24 octobre, dans son rapport sur le calendrier lu à la Convention, Fabre d'Églantine institue une fête du Travail, le 19 septembre.

Saint-Just, dans les Institutions républicaines, établit des fêtes publiques le 1er de chaque mois.
La fête du Travail aura lieu le 1er pluviôse (20 ou 31 janvier.).

1848 la Constitution institue une fête du Travail dans les colonies pour effacer les dégradations dues à l'esclavage, elle est fixée au 4 mars (abolition de l'esclavage en France et dans les colonies).

En 1886, aux Etats-Unis, à Chicago, des émeutes ont éclaté car les ouvriers ne voulaient plus travailler plus de 8 heures par jour.

1889, le Congrès international socialiste de Paris adopte le premier mai comme jour de revendication des travailleurs. Sur proposition de Raymond Lavigne (né 17-2-1851), le Congrès décide d'organiser une manifestation internationale à date fixe pour que le même jour les ouvriers demandent la journée de 8 h. Le premier mai est choisi, l'American Federation of Labor l'ayant déjà adopté.

1890, en France, dans les tracts appelant à la manifestation, l'idée d'une fête du travail est souvent associée à la revendication pour les 8 h.

Importantes manifestations à Paris, dans 138 villes de province et dans le monde
(All., Autriche-Hongrie, Roumanie, Belgique, Hollande, Italie, Pologne, Espagne, G.-B., Suède, Norvège, Danemark, USA).

Plusieurs congrès nationaux conseillent que cette manifestation soit renouvelée
En 1891, manifestations à l'étranger, en France, à Fourmies (Nord), l'armée tire sur la foule :  10 morts.

Le Congrès international socialiste de Bruxelles donne au premier mai son caractère annuel et international. Il sera célébré chaque année à partir de 1892.
1906 en France lors du 1er mai, manifestation violente pour obtenir la journée de 8 h. A Paris, 800 arrestations et nombreux blessés.

1919, le 25 avril, loi rendant obligatoire la journée de 8 h.
Le premier pour fêter ces 8 h, manifestation importante à Paris, nombreux blessés.

1937 : premier mai, Front populaire, grande manifestation.

1941, le 12 avril loi consacrant le 1er mai comme fête du Travail et de la Concorde sociale (chômé, sans perte de salaire, mais 50 % de celui-ci sera versé au Secours national).

1947, le 29 avril :
Le 1er Mai est déclaré jour chômé et payé (donc légalement il n'existe pas de fête du Travail en France, mais un jour férié)

 

A lire

Un mois de mai 2008 offensif...

Les luttes à venir pour enfoncer un peu plus Sarkosy et sa basse-cour

La première pierre du premier lycée « privé-public » !!! n'est pas enore posée

La Tunisie n'est pas la Corée du nord, mais ne brille pas par son intelligence, encore heureux qu'elle ait de la main d'oeuvre exploitable par nos élites...

Le calmar colossal possède les plus grands yeux du monde


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Malpensan 02/05/2008 14:39

La facilité avec laquelle le prolétariat américain a pu se laisser se déposséder du premier mai (il n'y a plus aujourd'hui qu'un Labor Day le premier lundi de septembre) alors qu'il était à l'origine, a quelque chose d'un peu sinistre. Mais après tout Populo, en France, s'est bien laissé déposséder de la Liberté (ne parlons pas même de l'égalité, et de la fraternité).

L. 02/05/2008 09:40

en ce qui concerne le 1er mai il avait l'avantage, pour le régime (Pétain) en place en 1941, de coïncider avec la Saint-Philippe : d'ici, à ce qu'on fasse de la Saint-Nicolas un jour férié...