Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 10:52
Depuis l'annonce de l'enfouissement de la ligne THT France-Espagne, quelques "grands" élus de la Manche et de la Mayenne plaident pour l’enfouissement de la THT 400 000 Volts Cotentin-Maine.

Il est important de repréciser que cette ligne ne pourra pas être entièrement enfouie car les contraintes techniques entre la THT France-Espagne et le projet Cotentin-Maine sont de nature très différente. Pour la ligne pyrénéenne, il est possible d’utiliser du courant continu (comme pour les lignes sous marines) parce que c’est une ligne de transit, alors que la ligne Cotentin-Maine doit obligatoirement transporter du courant alternatif pour maintenir le lien synchronisant sur le réseau. L’enfouissement d’une 400 000 Volts, en courant alternatif sur une longueur de plus de 100 Kms est, aujourd’hui, techniquement impossible

M. le Député Kert a bien précisé "que l'enfouissement ne pourrait concerner que quelques tronçons et que, de toutes façons, la problématique des champs magnétiques et des courants induits ne serait absolument pas résolue et l’impact sur l’environnement, faune, flore, sol, sous-sol, resterait important".

Avec une ligne aérienne refusée par les populations au Sud comme au Nord à cause de ses nuisances, ou avec une ligne souterraine dont la solution technique n'est pas démontrée, l'urgence est de définir avant tout les règles de protection des riverains potentiels ou de ceux vivant sous les lignes THT. Il appartient aux députés, sénateurs… de porter le débat devant l'assemblée nationale et de légiférer dans ce sens, et non d'enfouir les vraies questions : justification de la ligne, impact sur les exploitations agricoles et la santé des riverains.

Plutôt que de poursuivre dans une politique énergétique obsolète, il serait plus sage de consacrer les investissements au développement de l’efficacité énergétique et de toutes les sources d'énergies renouvelables ; les deux seuls piliers d’une politique énergétique qui allie sécurité énergétique, lutte contre les changements climatiques et préservation de l’environnement et de la santé.

La CIStop-THT rappelle qu’avant toute nouvelle construction de ligne à très haute tension aérienne ou enfouie, il est nécessaire que l’Etat et les industriels reconnaissent enfin l’impact des ces lignes sur les exploitations et la santé des riverains. Ce préalable devra être concrétisé par une révision des normes d’exposition et l’imposition de distance de protection entre les lignes et les riverains et exploitations agricoles. Nous demandons un moratoire suspensif des travaux de la ligne jusqu’aux conclusions de l’enquête « vivre avec une ligne THT ? » et de l’étude conduite par l’Inserm.

   Collectif Manche sous tension
    Mairie, 50720 Saint Cyr du Bailleul

  stop-tht 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Terre
commenter cet article

commentaires

jlb 08/06/2008 11:28

Toute nouvelle construction devrait être soumise à un vrai diagnostic environnemental!