Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 16:23

Communiqué reçu de la Gauche Alternative

 

Réactionnaires, les dirigeants de cette Europe de la précarisation sociale viennent de consolider leur idéal. Le Parlement européen a adopté la directive de la honte : un coup dur pour l'Europe des droits de l'Homme

En adoptant, le texte de la « directive retour » négocié par les ministres de l'Intérieur et de l'Immigration des 27 États membres, les parlementaires européens ont perdu une grande part de leur crédibilité dans leur capacité à tenir un rôle d'instance démocratique chargée notamment de la protection des citoyens en Europe.

Ils autorisent l'enfermement de migrants non communautaires pour une durée de 18 mois. En autorisant l'expulsion d'enfants, même hors de leur territoire d'origine. En instituant une interdiction du territoire européen de 5 ans, cette directive porte atteinte aux libertés publiques et fait de l'enfermement un mode de gestion courant des populations migrantes. Ces parlementaires ont, dans leur majorité, choisi de renoncer à toute velléité de résister à la logique policière qui sous-tend la politique d'immigration conduite par les ministres de l'Intérieur en Europe depuis 20 ans.

Ils doivent passer par une ratification des Parlements nationaux, c'est pour cela que dès septembre, une mobilisation unitaire doit s'imposer pour que ce texte ne soit pas adopté. Il en sera de même pour leur projet de durée de travail digne du 19 ème siècle.

Nous n'en voulons pas et nous saurons réunir les forces nécessaires.

Nos efforts pour faire exister une gauche enfin à gauche, un rassemblement, une force pour la transformation sociale et écologique vont se concrétiser. Oui, d'ici septembre, comme le montrent diverses initiatives nous sommes très nombreux à vouloir « un cadre permanent pour faire front à la politique de la droite et du patronat » (comme le propose l'Appel lancé par Politis).

Nous savons qu'aucune force constituée ne peut rassembler autour d'elle et seule, l'essentiel des forces pour ne plus subir.

Ces forces existent : des débats autour du NPA et ceux soulevés par des communistes unitaires, ou par des Verts, les quelques 10.000 signatures à l'appel lancé par Politis, comme des initiatives locales pour défendre des entreprises ou des mobilisations sur les services publics, des luttes pour le pouvoir d'achat aux grèves des sans papiers…

Non au bipartisme. La droite, comme la direction du PS, veulent nous enfermer à choisir une des variantes de l'adaptation au libéralisme. Oui au rassemblement ! Il le faut, il est nécessaire et les responsabilités des forces organisées sont grandes. Tous les mouvements sociaux portent assez d'exigences communes, des propositions d'une autre répartition des richesses : combien de cadres unitaires, de la réorganisation du secteur financier public à l'avenir de la Sécurité sociale, de l'avenir des services publics (eau, santé, transports, défense des postes de professeurs…) à la constitution de droits sociaux convergents en Europe. Contre les OGM et autres produits à soumettre au contrôle scientifique public, pour de rapides mesures de changement dans la production des économies d'énergie et de diversification de la production d'énergie…

Ce ne sont pas les idées qui manquent, ni les compétences pour en prouver mille fois le réalisme et la capacité réelle à produire et vivre autrement.

On sait trop ce qui manque. Malgré les refus passés, les échecs, nous sommes très nombreux à ne pas vouloir laisser continuer ce gâchis humain et écologique. Nous venons de voir comment le château de cartes biaisées de Sarkozy et ses acolytes s'est effondré parce que le peuple irlandais a eu l'occasion de voter.

Cela confirme bien deux choses : le caractère tout à fait illégitime du vote du 4 février dernier, en France, imposant le Traité sans consulter le peuple ; la possibilité de construire un rapport des forces, avec toutes celles et tous ceux qui veulent une autre Europe. Sachons donc discuter, préparer la rentrée sociale de septembre et consolider une alternative à gauche. Faisons donc un pacte, préparons-le.

Nous devons prendre un engagement : tous unis pour mettre en échec la droite et le patronat, pour proposer tous les éléments d'alternative.

Voir sur le site de la Cimade 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article

commentaires

mouton noir 21/06/2008 10:10

Je signe des 2 mains, des 2 pieds et du poing levé !

jean 21/06/2008 01:34

pétiion pour la déstitution de sarkozy a signer et a diffuser largement, signez sur : http://www.antisarkozysme.com

aliciabx 20/06/2008 17:34

J'espère sincèrement que nous y parviendrons. Je me demande si je ne suis pas dans un cauchemar, en ce moment.Merci de publier cet article qui me paraît incontournable.