Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 20:26
Vous l'avez tous vu notre Sarkoléon III dans son numéro préféré de père Fouettard des patrons voyous. A la tribune des Nations Unies, entre deux tics d'épaule et une tocante plaquée or, mi-sourire mi-grimace (in ne sait jamais lequel il fait), il fallait l'entendre fustiger la Finance internationale. Même qu'on se demandait s'il n'allait pas envoyer le GIGN nettoyer ce nid de terroristes en cols blancs qu'est Wall Sreet. Quelques gogos, car il en est encore qui le défendent, on dû le croire. Pujadas, aboyeur à France 2, devait être de ceux-là, lui qui nous a passé tout cela ce soir sans faire un vrai travail de journaliste.
Car, pour quelqu'un qui donne des leçons, notre Président ne manque pas d'air. Ce n'est pas la crise financière pour lui et son mannequin. Gigantesque suite au Carlyle Hôtel, près de Central Park. Si vous voulez avoir une idée allez là : http://www.fivestaralliance.com/find_luxury_hotels/refine_search . Ah ce n'est pas l'Hotel Terminus, rue de la Gare à Ploukistan sur Nazouille. Le Mammouth n'a pas la note et si vous la connaissez, il est preneur. Cela a dû encore coûter bonbon à la République
Car hormis, le petit discours moralisateur aux United Nations, le séjour Niouyorquais, ça a été plutôt pour sa majesté, magasins et shopping avec Carlita. Ou footing médiatisé entouré par une armée de Men in Black. Voire grande réception au milieu -comme c'est comique- des grosses fortune financières de la place.  Cette dernière réception se tenant au restaurant Cipriani, modeste gargotte pour Homeless et au cours de laquelle notre "Don Quichotte des subprimes" a reçu l'Humanitarium Award par la Fondation Elie Wiesel pour l'humanité. Pas l'Huma de la place du Colonnel Fabien. Bien entendu. Un Humanitarium Award! Mais où vont-ils chercher tout ça? En plus avec un nom pareil, ça pourrait fort bien être contagieux.
Allez, pour finir sur une note amusante, d'autant que tout cela se fait avec notre argent, le Mammouth vous le donne en mille.
Qui faisait partie de la délégation officielle française? Vous donnez votre langue au chat? Vous ne croyez pas si bien dire car lui aussi sûrement. Sarkoléon, avait invité à nos frais le photographe Pascal Rostain, Super-paparazzi et ami de Carlita. Il avait peur qu'elle s'ennuie maman?
Ça ne vous donne pas envie de passer à l'article 35 toutes ces conneries?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans La vie de la Cour
commenter cet article

commentaires

rachid 24/09/2008 22:41

SAINT NICOLAS
Il existe un nouveau Gandhi, et il n'est pas italien. Voilà une nouvelle qui devrait consoler ceux qui ne se remettent pas d'avoir vu l'équipe nationale de foot rentrer la queue basse à la maison.  Pour apprécier tout le sel de la nouvelle, il faut savoir que ce prix « récompense des êtres exceptionnels qui ont consacré leur vie à combattre l'indifférence, l'intolérance et l'injustice ». Ainsi donc Nicolas Sarkozy serait un modèle d'abnégation et on ne s'en serait pas aperçu ? Nicolas Sarkozy, l'homme que le monde entier nous envie ? Un héros d'autant plus modeste qu'il aurait camouflé toutes ses qualités par un souci d'humilité ? C'est à la lumière de cette révélation qu'il nous faut désormais reconsidérer les faits et gestes de notre président. Quand le jeune Nicolas Sarkozy s'imposait jadis à la mairie de Neuilly, ce n'était pas par ambition personnelle mais bel et bien pour venir en aide à ses pauvres habitants dans le besoin. Plus tard, c'est pour le bien des Français que Nicolas Sarkozy a continué son ascension. Et quand tout frais élu président de la République, il alla aussitôt au Fouquet's, c'est qu'il s'était trompé de chemin, pensant se rendre chez les compagnons d'Emmaüs. Ses vacances sur le yacht de Bolloré ? Il pensait en toute bonne foi rencontrer des boat people, des immigrés clandestins, mais surtout pas ce luxe ostentatoire. Son mariage avec la riche héritière de la famille Bruni ? Là encore, une erreur d'aiguillage, quand notre chanoine aurait préféré croiser le chemin d'une sœur Emmanuelle ou d'une mère Térésa. Le ministère de l'Intérieur et de l'Identité nationale ? Un ministère pour identifier les damnés de la Terre et mieux les secourir ! Alors, ne dites plus Nicolas Sarkozy mais saint Nicolas Sarkozy, car ce prix ne peut être qu'une première étape sur le chemin difficile de la sainteté.
Bravo pour ton blog, on se sent moins seul du coup. J'ai fait un article sur la vidéosurveillance, je serai ravi de lire ton commentaire éclairé.A bientôt