Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 18:05

Aujourd'hui, nous sommes le 17 brumaire de l'an 217 de ( mais pour combien de temps encore?) la République.

 « La grande révolution dans l’histoire de l’homme, passée, présente et future, est la révolution de ceux qui sont résolus à être libres «  John Fitzgerald Kennedy



C'est arrivé ce 7 novembre :

En 1917, la Revolution d'Octobre instaure un gouvernement Russe provisoire aux ordres de Lénine , en 1967, L'Assemblée Générale de l'ONU proclame les déclarations des droits de la Femme


En 1879, naissance de Lev Davidovitch Bronstein, dit Léon Trotsky, en 1913 d'
Albert Camus


En 1910, décès d'Lev Nikolaïevitch Tolstoï


A la Une :
La madone du Poitou en tête des votes au PS 
et le NPA ex LCR voir plus si affinité fait ses premiers pas dans la mythique salle de la Mutualité

Ce n'est pas la nationalisation mais ça y ressemble,:l'Etat renfloue la navale bretonne; 

Plus dure sera la crise annonce Lagarde

Rien que 800 milliards de créances pourris pour ce capital -isme- en décomposition

Les cheminots français entament une nouvelle bataille du rail... et si, rêvons un peu, ils nous montraient la route à suivre ?

Le Syndicat de la Magistrature ne discute plus avec la ministre du mépris, alias Dati

On nous aurait menti: la réforme des impôts profite aux riches, étonnant non ?

Le Sénat veut censurer les médias Internet ; 30 € avec sursis tel est le tarif pour 'Casse-toi, pauv'con »... Ca vaut l'coup...


Femmes, la Best Life est mortelle, gardez vos rondeurs... elles vous vont si bien



Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Une de mai 08/11/2008 10:24

Le problème, c'est qu'au parti dit "socialiste", la lutte des places a remplassé la lutte des classes. Alors que, à droite, le pouvoir en place accroit les privilèges de la classe des très nantis au détriment des revenus des salariés, une nouvelle aristocratie s'est installée.A quand une nouvelle nuit du 4 août?Savoir où ne pas aller est facile, savoir où aller est autrement plus compliqué.Et si la crise financière, économique, sociale, poliitique était l'occasion d'une redistribution des cartes? Rêvons un peu...

rachid 08/11/2008 07:25

C'est quand qu'on va où ?Qu’ils fassent l’économie ou la guerre (c’est souvent pour eux la même chose), les Américains le font avec leurs gros sabots. Sans économiser sur les dégâts collatéraux. On va dire, une fois de plus, que je fais de l’antiaméricanisme primaire. Mais je n’y peux rien si l’économie américaine me fait de plus en plus penser à Jurassic Park de Steven Spielberg. Une sorte de dinosaure ou brontosaure, ressuscité en laboratoire, qui sème la terreur. Jusqu’à présent le monstre saccageait le terrain des autres. Tiers-monde, pays émergents, cela n’avait pas trop d’importance. Mais maintenant qu’il sévit aux Etats-Unis, ce n’est plus la même chose. On entend des pleurs et des cris, des appels au secours lancés à l’Etat, un comble dans un pays où le mot « Etat » est un gros mot. Tout juste si les curés, les pasteurs, les rabbins n’ont pas été sollicités pour exorciser le monstre. On entend John McCain, républicain pur et dur, s’en prendre à « la corruption et la mauvaise gestion de Wall Street » ; à « la quête sans fin de l’argent facile » ; aux « PDG qui ramassent des milliards de dollars en quittant leur entreprise en faillite » ! Un discours que ne renieraient ni Arlette Laguillier, ni Olivier Besancenot, ni Marie-George Buffet ! Le plus surprenant dans l’histoire, c’est que les socialistes français (disons la plupart) ont choisi précisément cette période pour se convertir au capitalisme. Rappelez-vous Bertrand Delanoë, confessant son attirance pour le libéralisme économique dans son livre prophétiquement intitulé « De l’audace ! ». Voilà qui s’appelle avoir du pif ! Alors que les dirigeants socialistes pourraient avoir aujourd’hui un boulevard, une confirmation éventuelle de leurs théories, les voilà en plein marasme. J’en déduis une chose. Il y a des gens qui penseront toujours à contretemps. Ce sont des boussoles faussées. L’avantage d’une telle boussole, c’est qu’à défaut de savoir où l’on va, on sait au moins où il ne faut pas aller.

Céline 07/11/2008 21:54

Bonjour, désolé du dérangement, mais j'ai besoin d'aide.Je suis à la recherche d'un témoignage et j'ai besoin que quelques personnes répondent à un sondage.Si vous pouviez prendre deux minutes pour faire un tour sur mon site j'en serais reconnaissante.Merci beaucoup !

Une de mai 07/11/2008 10:15

Entendu à l'instant sur France Inter:Jean Luc Mélenchon et Marc Dolez quittent le parti socialiste pour fonder un nouveau parti.Il en a fallu du temps.