Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 11:55
Sarkoléon III néglige la consommation des ménages mais pas la sienne !
Quant à son bilan carbone ... c'est scandaleux !


Egypte : 3 avions pour partir en vacances en Egypte à Noël
> Il y a deux semaines, nos confères de Rue89 avaient révélé que Nicolas Sarkozy n'avait pas simplement utilisé le Falcon 900 de son ami milliardaire Vincent Bolloré pour se rendre en Egypte à Noël. En réalité, il a mobilisé pas moins de trois avions. Lors de sa conférence de presse de vœux, le 8 janvier dernier, Nicolas Sarkozy avait balayé la question du vol gratuit à bord du Falcon de Bolloré en précisant qu'un président de la République se déplace systématiquement avec 10 personnes et qu'il n'est pas facile de faire voyager ses 10 personnes à bord d'un avion de ligne. 
Or, justement, le staff de Nicolas Sarkozy n'était pas à bord du Falcon 900 de Vincent Bolloré, mais à bord du Falcon présidentiel, le Falcon 50 de l'Etec, comme à chaque déplacement présidentiel.
Le chef de l'Etat aurait donc très bien pu voyager à bord du Falcon présidentiel, puisque celui-ci a été utilisé par son équipe. Mais ce n'est pas tout, le chef de l'Etat n'a effectué que le voyage aller à bord de l'avion de Vincent Bolloré. En visite officielle en Egypte le dernier jour de sa semaine de vacances, Nicolas Sarkozy a fait venir l'un des deux A 319 présidentiels pour le ramener à Paris en compagnie de Bernard Kouchner, qui lui était arrivé sur une ligne régulière.
Par conséquent, pour son déplacement en Egypte, le chef de l'Etat a utilisé 3 avions : le Falcon 900 de Bolloré, le Falcon 50 de l'Etec, et l'A319 présidentiel. Mais il y a pire.
Dijon : 4 avions pour un déplacement en province, dont 2 pour ses voitures
> Dans un dossier de décembre 2007 consacré à l'argent de l'Elysée, le magazine Le Point, qu'on peut difficilement taxer de journal anti-Sarkozy, a fait une révélation surprenante. Ainsi, lors de son déplacement à Dijon consacré au problème de l'insertion, l'Elysée a déployé pas moins de 4 avions ! Deux Falcons présidentiels ont été nécessaires pour transporter le staff et la délégation qui suivait le président de la République dans ce déplacement. Mais un Transall, appartenant à l'armée, a également été mobilisé pour pouvoir transporter la voiture blindée du chef de l'Etat (3,5 tonnes). Un second avion suivait le Transall de l'armée pour transporter... le second véhicule de remplacement au cas où le premier tomberait en panne ! (informations en page 38, du magazine Le Point n°1838 du 6 décembre 2007).

Au final, il a donc fallu 4 avions pour que le chef de l'Etat se rende à Dijon, à 300 km de Paris.

Ajoutons à cela, les centaines de cars de CRS, de mobiles et les services spéciaux de protection  qui sillonnent la France pour protéger celui qui a peur du peuples. Sa parano nous coûte très cher!

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans La vie de la Cour
commenter cet article

commentaires