Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 07:03

Aujourd'hui, nous sommes le 19 prairial de l'an 217 de ( mais pour combien de temps encore?) la République.

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793
Art 35 :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Aux partis dits "grands partis"
"Les campagnes électorales sont une excellente occasion de dire n'importe quoi, que ne surpassent peut-être que les lendemains d'élections." Jean Dion

C'est arrivé ce 7 juin :

En 1802, à Saint-Domingue (future Haïti), arrestation de Toussaint-Louverture, conduit immédiatement à bord d'un bateau qui l’emmène en France.

En 1799, naissance d'Alexandre Pouchkine, en 1848 de Paul Gauguin, en 1920 de Georges Marchais  

En 276, mort de Tacite, en 1980 d'Henri Miller          

Pas de revue de presse aujourd'hui. De toute façon, c'est la visite d'Obama qui occupe surtout les médias. Obama, à Caen, Obama sur les plages, Obama à Notre-Dame! Nous noterons cependant que Sarkoléon avait amené dans ses bagages ses deux rejetons et même la copine d'un des deux.  Plus le ban et l'arrière-ban élyséens, dont Kouchner et Madame, Guéan et consorts qui suivaient, transportés, abreuvés et nourris à nos frais.
Petite satsifaction, Obama ne s'est pas rendu à l'Elysée et n'a fait à Paris aucune photo politique. Il doit attendre que notre Sarkoléon secoue les pellicules bushistes qui encrassent encore sa tête.

Aujourd'hui 7 juin, nous n'aurons pas de second tour pour nous rattrapper. Ces élections proportionnelles sont la seule occasion pour voter en exprimant nos convictions. Le seul vote utile c'est celui du Front de gauche.
Laissons de côté l'UMP et le PS qui se retrouveront copains comme cochons pour voter les textes ultralibéraux du Traité de Lisbonne.
Cohn-Bendit et Bayrou, c'est bonnet vert et orange bonnet. A part leur dernier numéro de cirque médiatique devant l'avaleuse de coulmeuvres Chabot, ils se retrouveront comme les deux autres cités plus haut, main dans la main pour voter les mêmes textes.
Ignorons le NPA, facteur de division de la Gauche, tellement adepte du plaisir solitaire électoral qu'il en est devenu sourd aux cris du peuple qui voulait l'unité.
Quant aux souverainistes, fachos de tout poils et autres rigolos des urnes, le Mammouth n'en n'a rien à dire.

Votez à Gauche, et méfiez-vous des imitations!
Le 7 juin, le Mammouth vote Front de Gauche.






Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Politique
commenter cet article

commentaires

mouton+noir 07/06/2009 16:33

Je comprend que Nicolas Sarkosy n'apprécie pas le Front de Gauche; c'est toujours positif d'être détesté par ses adversaires !

Le Mammouth 07/06/2009 10:51

Avoir des opinions et les assumer serait une faute! Le Mammouth est de Gauche, et celle qu il choisit s exprime via le Front de Gauche. Et alors?Libre à toi camarade de t exprimer sur tes choix progressistes!Passées les élections, il faudra bien continuer à se battre contre la Droite.

Nicolas 07/06/2009 09:40

Commencez à me faire chier avec votre soutien affiché pour le front de gauche.....Peut-être arréter de vous lire....

mouton+noir 07/06/2009 08:51

Le Front de Gauche se doit de continuer au soir du 7 juin; dans l'Hérault, la route est tracée :Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s camarades,
A une semaine de l’échéance du 7 juin, nous voudrions faire le point avec tous ceux qui se sont peu ou prou associés à cette campagne du Front de Gauche dans notre département de l’Hérault.
Vous le savez nous avons été les premiers dans cette démarche unitaire en montant le 5 février à Frontignan le premier meeting unitaire qui appelait à la formation du Front de gauche pour ces élections européennes.  Vous connaissez la suite : association du PCF, du PG, de la GU puis le rassemblement de militants des CUALS, du M’PEP, de l’appel de POLITIS,  de syndicalistes, de militants venant de tous les horizons de la gauche ; construction d’une liste à l’image de cette unité, mise en place de comités du Front de gauche sur tout le département, assemblée générale de ces comités par deux fois, meetings réussis dans le biterrois, à Sète puis à la Fête de l’Huma à Montpellier, organisation de plus d’une centaine de réunions locales….Cette activité de terrain  a été notre seule arme face au mur d’indifférence et de silence organisé par les puissants. Souvenez vous :  les premiers sondages ne nous faisaient même pas apparaître dans les réponses. Ce travail acharné argumentant auprès des citoyens, ne renonçant jamais à faire l’unité, montrant les contradictions de ceux qui approuvent le traité de Lisbonne(UMP, PS, Modem, Verts)….ce travail citoyen a payé et a permis de lézarder le mur du silence et du mépris.
 Nous sommes devenus à gauche l’alternative unitaire à la capitulation socio-libérale. Il s’agit désormais pour la dernière semaine d’assumer cette situation et d’appeler le plus large public à voter pour le Front de Gauche, pour la liste MELENCHON.
Notre argument central est désormais connu et doit être sans cesse répété :
Le peuple français a rejeté en 2005 l’Europe libérale. Son vote est bafoué par ceux qui ont imposé le Traité de Lisbonne sans le soumette au vote populaire. Le 7 juin, faisons respecter le mandat populaire en votant pour la seule liste unitaire à gauche  qui se prononce pour le rejet des traités libéraux,  qui nous ont conduit dans la crise actuelle,   et qui prône  une Europe démocratique, solidaire et écologique, la liste du Front de Gauche.
Cette semaine la tâche prioritaire de chacun est de contacter amis, famille, voisins, collègues de travail en les invitant à voter pour la liste Mélenchon. Aucun contact ne doit être négligé. N’hésitez pas à organiser les procurations si nécessaire. Nous vous invitons à tout faire pour vous libérer et participer au grand meeting de Toulouse le mercredi 3 juin. Un intérêt grandissant se manifeste pour notre liste. Nous devons montrer le 3 juin le nombre et la force. Ainsi nous donnerons du crédit aux yeux de tous à cette nouvelle lumière qui s’allume à gauche.
Notre résultat le 7 juin sera un point d’appui essentiel pour l’avenir. Sachez que pour nous la preuve est déjà faite : le lendemain du 7 juin, le Front de Gauche continue.