Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 07:46
Qu'importe pour messieurs Nicolas Sarkozy, François Fillon et Eric Woerth de condamner à mort la Direction des Archives de France, institution qui puise ses racines dans la Révolution française et qui reste un important pilier de la démocratie ; qu'importe pour eux de rayer d'un trait de plume deux siècles de construction d'un réseau qu'ils condamnent à la balkanisation ; qu'importe pour eux de se débarrasser de l'administration qui a en charge, au nom de l'Etat, l'élaboration et la mise en œuvre des normes juridiques, scientifiques et techniques relatives à la collecte, à la conservation et à la communication des archives publiques.

L'essentiel est, de leur point de vue, de faire passer coûte que coûte et le plus rapidement possible le ministère de la Culture par les fourches caudines de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP).

Nous savons maintenant que c’est lors du Comité Technique Paritaire Ministériel (CTPM) du 3 juillet prochain que sera scellé le sort du ministère de la Culture, donc de la DAF, et que seront « validés » contre l’avis des organisations syndicales les décrets et arrêtés de réorganisation.

Il est donc aujourd’hui impératif de nous mobiliser tous ensemble pour exiger le maintien de la DAF, le maintien de l’organisation actuelle du réseau des services publics d’archives et le renforcement de son personnel statutaire.

C’est pourquoi les syndicats CGT et CFDT Archives ont déposé un préavis de grève pour le jeudi 25 juin 2009 (préavis reconductible et incluant la revalorisation des régimes indemnitaires pour la CGT).

La date du 25 juin n’a pas été retenue par hasard. C’est en effet jeudi prochain que sera posée officiellement la première pierre du futur centre de Pierrefitte-sur-Seine en présence notamment de François Fillon et de Christine Albanel.

Que l’on soit en poste à la DAF, aux Archives Nationales, aux Archives Départementales ou Communales, que l’on soit contractuel ou fonctionnaire, quelle que soit sa filière ou sa catégorie, que l’on soit syndiqué ou non, il est de notre responsabilité à tous de construire la mobilisation et le rapport de force nécessaire pour faire entendre nos justes revendications

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Luttes
commenter cet article

commentaires