Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 07:42
Il a un peu plus de cinq ans. Il est né en 2003. Son père, arrivé un an plus tôt d'Angola a été arrêté par la zèlée police française et placé en centre de rétention. Coup de pot, le petit n'y a pas été placé lui-même au contraire de nombreux autres qui remplissent ces bâtiments qu'on nous cache et qu'on ne veut pas qualifier de ce qu'elles sont : de vraies geôles!
Les médias, hormis l'Huma et France-Inter ce matin, ne se sont pas bousculés pour relater cette lamentable histoire, qui a goût d'eau de Vichy.
Vous pourrez la découvrir ici, "Chama, cinq ans, victime de la chasse aux sans-papiers" sur le site de l'Huma.
Alors que tant d'enfants que vous connaissez, voire vous-même, vont faire cette rentrée des classes, pensez qu'en France, à la veille de ce moment si important, on sépare un petit de son seul parent. Bonne rentrée au pays de Sarkozy Chama!

Puisqu'on parle de Justice, le juge d'instruction est poussé doucement mais fermement vers la sortie par Sarkozy. Certes, on a encore en mémoire les bavures de quelques magistrats et les condamnations injustes. Mais on sait aussi que seule l'obstination de certains a permi de coincer fraudeurs, magouilleurs politiques et autres corrompus de la politique. Sachant, que maintenant le Parquet aura la main haute sur le devenir des enquêtes gènantes, on sait bien de ce qu'il adviendra de ces enquêtes qui gènaient les politiques!

Sacré Eric Woerth. Avec sa désopilante mesure sur les soi-disant 3 000 fraudeurs, décernons-lui l'Oscar du film politique comique de cette rentrée! Car, cette amnistie déguisée de quelques petits fraudeurs, est un os lancé au populo pour faire croire qu'on s'occupe de l'injustice fiscale! Si un jour, on veut vraiment que la justice règne, le Mammouth pense qu'il faudra faire le boulot nous-même, et mettre ce bouffon de Woerth, dans le sac avec les autres et au pilori. Pour commencer!


Et pour en finir (très provisoirement hélas!) avec cette "in"justice de classe, pensons aux Conti qui vont passer devant les juges pour le saccage de la sous-préfecture de Compiègne. Bris de meubles contre bris de vie. Hommes justement en colère et aux abois contre capitalisme meurtrier et patrons-voyous. A votre avis, qu
i va être condamné?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Sarkoland
commenter cet article

commentaires

mouton noir 01/09/2009 13:56

"Un jugement profondément injuste", selon la CGT; un jugement de classe , logique et révoltanthttp://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40228899@7-46,0.html