Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 15:57

Quand on lit le titre de ce billet, on pourrait se dire que le rififi en question n'est que l'expression citoyenne d'une juste divergence entre candidat de la majorité UMP et l'opposition de gauche. Or, il n'en est rien.
Le candidat UMP qui s'abrite derrière un "divers droite" fort opportun ne trouvera ce dimanche 27 mars qu'un autre candidat de Droite, étiquetté lui commodément d'un "sans étiquette" qui n'abuse personne. Bonnet bleu et bleu bonnet.
La candidate Front de Gauche, malgré un score significatif dans ce canton qui fleure bon l'immobilisme rural, a été éliminée dès le premier tour. Le candidat Vert, bien en deça des score de son parti aux Européennes, prend la porte de sortie et y entraîne son allié en Région, le candidat du Parti Socialiste.
Mais c'est là que se corsent les choses car PS et Verts sur ce canton se traitent de noms d'oiseaux, l'un accusant l'autre ( pas tout à fait à tort) de lui avoir fait perdre la possibilité d'être au second tour et d'avoir présenté une candidature qui jouait contre leur camp.
Comme le rappelle l'adage, "Mieux vaut un sage ennemi qu'un fol allié !"
Courroucés, les Verts, par l'intermédiaire de Christiane Durchon, qui grâce à ce coup de sang va voir enfin rouge, dénoncent par voie de presse, cet état de fait. Pourtant la verte égérie éco-européenne s'y connait en déclarations sidérantes. Mais le Mammouth, charitablement ne rappellera pas ce qu'elle avait écrit à propos des anti-traité au soir de la victoire du Non ! D'ailleurs, les résultats des cantonales à peine connus n'affirmait-elle pas qu'elle ne voulait pas d'accord officiel avec le PS "trop compliqué à obtenir dans la Manche, à cause du nucléaire" ? Il est vrai que l'abstention Verte au Conseil Régional qui a permis de faire passer l'EPR en 2004 n'a semble-t-il pas vraiment été compliquée à obtenir, elle...
Enfin cerise sur ce peu ragoûtant gateau électoral, le riquiqui Parti Radical, qui gouverne Granville avec une partie de l'ex-équipe UMP, se permet de donner de son filet de voix en tapant sur le candidat socialiste tout en réclamant l'union et le respect. Comprenne qui pourra !
Ajoutons à cette politique comedia que la responsable des Verts offre son soutien coutançaisà un candidat rose pâle qui vient de s'attribuer un illégitime label Front de Gauche et de faire une conversion anti-nucléaire aussi rapide que saugrenue et le tableau sera complet.
La Droite doit rigoler. Le Front National compte les points. L'abstention se repaît de tout cela.
Le mammouth comme beaucoup de citoyens reste dubitatif!

La politique est vraiment une chose trop sérieuse pour être laissée aux politiciens. Même petits !

Canton-Brehal.jpg


PRG ou Parti Riquiqui de Gauche...     

Pour ce qui est du riquiqui Parti Radical de Gauche qui gouverne d’une manière lamentable à Granville, il faut se rappeler sa conférence de presse de mi janvier 2011. La bande Caruhel Sauré annonçait à des journalistes complaisants qu’elle allait faire un malheur aux moments des élections cantonales. Soit le PRG présenterait des candidats, soit il accorderait son investiture, pas à n’importe qui, mais aux méritants, à ceux qui en seraient dignes. Tous les autres mouvements politiques de droite comme de gauche se sont mis alors à trembler. Pourvu qu’un tel malheur ne tombe pas sur nous.

      Au bout du compte, le PRG a présenté un seul candidat dans un canton de Saint-Lô. Il a fait 2% . Elle n’est pas belle la vie ?

      jms

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Grand cirque électoral
commenter cet article

commentaires

JMS 26/03/2011 22:04



Pour ce qui est du riquiqui Parti Radical de Gauche qui gouverne d’une manière lamentable à Granville, il faut se rappeler sa conférence de presse de mi janvier 2011. La bande Caruhel Sauré
annonçait à des journalistes complaisants qu’elle allait faire un malheur aux moments des élections cantonales. Soit le PRG présenterait des candidats, soit il accorderait son investiture, pas à
n’importe qui, mais aux méritants, à ceux qui en seraient dignes. Tous les autres mouvements politiques de droite comme de gauche se sont mis alors à trembler. Pourvu qu’un tel malheur ne tombe
pas sur nous.


Au bout du compte, le PRG a présenté un seul candidat dans un canton de Saint-Lô. Il a fait 2% . Elle n’est pas belle la vie ?


jms