Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 07:28
Aujourd'hui, ce 14 octobre 2009, nous sommes le 23 vendémiaire de l'an 218 de la République

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793
Art 35 :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Au gouvernement maître-queux en cuisine électorale : "La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération." James Freeman Clarke

Quand il s'agit de reprendre la carte électorale afin de l'appliquer aux nouvelles réalités territorriales et sociales, invariablement ceux qui sont au pouvoir sont tentés de donner un coup de pouce à leur parti en laissant déraper les ciseaux à Droite ou à Gauche. Sarkoléon et sa clique n'échappent pas à la règle et se mijotent une France électorale aux petits oignons UMP. Ils en remettent même une couche en changeant le mode de scrutin qui favorisera les regroupements de partis.
Bref, la majorité, avec un aplomb de Tartuffe dément de vouloir créer un déséquilibre. L'opposition pousse des cris d'orfaie mais oublie de dire qu'elle n'avait qu'à mettre des garde-fous quand elle était au pouvoir.
Le peuple seul est grugé un peu plus et se voit petit à petit  détrousser comme au coin d'un bois de ses votes et ses choix politiques.
Si le mot "démocratie" ne signifie rien, peut être que celui de "révolution" finira par trouver un sens.
(mais pour combien de temps encore?) .

Quand on parle de démocratie, on pense à l'Epad et à la future présidence de cet organisme par Jean Sarkozy, médiocre étudiant en Droit mais
parfait fils à papa. L'étranger hésite entre indignation et rigolade franche. Dire que Sarkoléon donnait il y a peu encore des leçons aux dictatures africaines... Les godillots UMP hésitent entre muttisme et dénonciation.

Quand l'argent public est livré aux patrons
. Pourquoi se gêner?

Boutin la catho intégriste à vu son cinéma réactionnaire démenti par les faits :
le PACS est un succès. Nous ne sommes pas devenus une population d'invertis comme elle l'annonçait et le mariage existe encore. Si on ne peut même plus croire en l'apocalypse!
Boutin, ex-ministre et mal embouchée!

Sarkoléon, en ces temps pré-électoraux soigne le lycée aux médecines douces
. Mais le poison libéral, même en doses homéopathiques reste un poison...

Si vous avez vraiment vu baisser l'addition au restaurant levez-vous! Il y a fort à parier que vous êtes les seuls. Les loufiats, ont empoché le cadeau fiscal et électoral et ont mis le mouchoir par-dessus. Le cochon payant, c'est encore nous. mais le vol est tellement énorme que même le gouvernement ne peut le laisser passer.
Les syndicats de restaurateurs sont convoqués à l'Elysée. Pourquoi? Après tout, ils font ce qu'on demande à un syndicat de faire : défendre les intérêts de leurs adhérents. Et leurs intérêts, ce n'est pas de mettre des additions à prix raisonnable, ni d'embaucher et encore moins d'augmenter leurs salariés! Par contre, en ce qui concerne le renouvellement du 4x4, la pension de fifille à l'Institut Sainte-Machine ou l'entretien de la résidence secondaire...

Si il y a
des zombies chez vous lisez-ça!

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires