Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 07:11
Aujourd'hui, ce 7 décembre 2009, nous sommes le 17 frimaire de l'an 218 de la République (mais pour combien de temps encore?) .

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793
Art 35 :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Aux caritatifs qui croient aider les autres et ne font que s'auto-satisfaire : "Qui brûle sa maison se chauffe au moins une fois." Proverbe persan

Si tous les pays ne s'entendent pas à Copenhague sur les mesures à prendre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il est fort probable que nous laissions à nos enfants un monde difficilement vivable et cologiquement non viable.
Mais le capitalisme étant par essence destructeur, on voit mal les pays du Nord renoncer à leur train de vie polluant et surtout leurs spéculateurs à leurs bénéfices. Quant aux pays é
Que sortira-t-il donc de Copenhague ? Des bonnes résolutions prpbablement. Des effets de manche et des gesticulations sarkoziennes en France, sûrement. Les vraies mesures qui assureraient le commencement d'un espoir pour la planète, probablement pas.
Copenhague : un même éditorial pour 56 journaux   
Climat : le service anglais météo va publier ses données brutes  
Populations : les migrants climatiques   
Copenhague : les prostituées gratuites pour les délégués. Ça doit être ça le développement durable.


Sacré Raffarin ! Le baudet du Poitou n'aura donné qu'un petit coup de pied contre la réforme territoriale avant de se faire remettre le licoul !
Sur le site du débat à propos de l'identité nationale, on trouve la lie de ce qui peut s'y dire. Merci Besson !

La CGT en congrés : Tibault entre la première place qu'il a conforté à la centrale et une CFDTisation rampante.

Routiers, cheminots, convoyeurs : Noël sera chaud !

Greenpeace s'en prend à un convoi de déchets nucléaires vers la Russie.

Il manque toujours deux français au Parlement Européen !

Grave incidents en Grèce pour l'anniversaire de la mort d'un jeune homme.

Il chante Noël dans les WC !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

OrangeOrange 07/12/2009 20:28



Bins des mails hackés du CRU, légèreté des méthodes du GIEC : un coup de froid sur Copenhague ?

C'est la question posée sur le portail suisse Pnyx.com

Après des années de montée en puissance des alertes aux accents apocalyptiques du GIEC quant au réchauffement climatique et à l'heure où s'ouvre un sommet exceptionnel, tant par sa taille (192
pays) -, que par ses enjeux (rien de moins que le modèle de gestion des activités humaines pour la survie de la planète) un grain de sable va t'il gripper cet immense évènement ?

Il y a deux semaines, des hackers ont publié des milliers de courriels et documents échangés entre des climatologues du Climat Research Unit (CRU) et leurs homologues du monde entier, dans le cadre
de leurs travaux pour le GIEC. Ces données  révèlent que ces climatologues estiment que leurs propres travaux ne sont pas concluants, discutent de la manière de dissimuler des désaccords entre
eux afin de présenter une position "unifiée" du changement climatique, etc. Leur authenticité a été confirmée et Phil Jones, le directeur du CRU, a démissionné. Le Met Office (principal organisme
de la science du changement climatique sur laquelle l'ONU repose son appréciation sur le réchauffement) a admis que la confiance du public, sur la réalité scientifique des causes anthropiques du
réchauffement global, a été bouleversée par cette publication et prévoit de réexaminer les 160 ans de données sur la température. La nouvelle analyse des données prendra trois ans.

La question posée sur Pnyx: http://www.pnyx.com/fr_fr/sondage/449 porte sur l'éventuelle influence que vont avoir ces révélations sur les débats de Copenhague et, en relançant le débat, permet
d’observer dans le détail les méthodologies déployées par les scientifiques du CRU, en donnant accès à l'ensemble des documents à l'origine de ce qu'il faut désormais appeler le "Climategate" ou la
confusion des genres: science, idéologie ou politique ?