Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 07:14

 

attention-medias.jpg« La Voix est libre »…mais contrôlée.

 

FR3 Normandie organisait ce samedi , en collaboration avec Ouest-France, une journée-débat consacrée à la politique d’aménagement du littoral et du littoral bas-normand. Le projet d’extension du port de Granville a fait l’objet d’un échange avec le président du Conseil général, le maire de Granville, le président de la CCI et des représentants d’organisme et d’associations (Conservatoire du littoral, Manche nature et comité des pécheurs). Mais, les conditions d’un vrai débat étaient-elles réunies par le magasine politique « La voix est libre »

Concernant l’extension du port les journalistes n’ont guère posé (osé poser ?) les questions suivantes concernant notamment l’aspect économique de l’extension :

au président du CG : 

- « vous dites que le projet a suivi le développement historique « en pelure d’ognons » du port. Si le projet d’extension venait à être réalisé faudrait-il prévoir une autre couche/digue pour les centaines de bateaux qui resteraient en file d’attente ».

- « vous venez de dire que le coût du projet se situait bien-au-delà de 110 millions d’euros. A combien se monte t’il. Les finances du département permettent-elles d’envisager sa réalisation ? »

au maire de Granville : 

- «  les contraintes environnementales européennes interdiront de rejeter en mer ce qui , selon vous , « vient de la mer » et qui menace les ressources des pêcheurs et le futur parc maritime. Quel sera le coût du traitement des 300 000 m3 de vases et de boues qui devront être traitées à terre et qui le supportera ? »

Les journalistes auraient pu interroger les politiques sur la pertinence d’un projet datant des années 70/80. Ignorer la fin de la société caractérisée par l’extension du loisir (remise en cause des 35 heures, du régime des RTT, des pré-retraites à 50/55ans , report de l’âge de la retraite), c’est ignorer les baisses de retombées économiques du projet.

En outre, ils auraient pu interroger les politiques sur des moyens utilisés dans d’autres ports pour assurer une meilleure utilisation du dispositif existant et une extension restreinte et beaucoup moins coûteuse :

  • RACK’UP (casier de stockage des petits bateau à moteur)

  • Rampe de mise à l’eau rapide

  • Port à sec (délocalisation du terminal frigorifique peu performant)

  • Repérages des bateaux-ventouses (Un grand nombre de bateaux ne sortent pas cinq jours. Il s’agit d’une moyenne statistique abstraite).

  • Incitation et valorisation de l’usage à plusieurs des bateaux

  • Aménagement du port d’échouage

Balise-euro.jpg

Gros battage médiatique pour ce pseudo-débat, satisfaction des politiques d’être mis en scène dans le cadre de la Monaco du Nord. Les questions soigneusement préparées et « balisées » pouvaient paraître incisives, mais aussitôt sorties du fourreau, elles perdaient leur tranchant faute de vouloir percer la langue de bois habituelle des élus. La seule prise de parole du public, fort brève, du président de l’APPG, fut aussi vite circonscrite et évincée.

Seule information vraiment nouvelle, le Président de la CCI fin connaisseur et protecteur du patrimoine historique  a appris au public que la digue ouest qui disparaîtrait partiellement derrière le béton et les parkings avait été construite sous François 1er !!!???.

Comme l’écrit librement La Manche libre  « ce long direct a contribué à la promotion gratuite de la ville, il n’aura pas contribué à éclaircir les dossiers sensibles ».

Yann Le Pennec


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Attention - médias!
commenter cet article

commentaires