Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 09:46

PoingLes grains et le vent, la période de fêtes et la fin de semaine n'avaient pas dissuadé, parents et enfants, enseignants et citoyens de descendre en grand nombre ( on a donné au Mammouth une centaine de personnes ) du calvaire vers la mairie où se tenait une réunion du conseil municipal.

Là, très sagement ( il faut le noter ) serrés dans l'antichambre de la salle de conseil, les enfants au pieds des élus, les manifestants ont attendu que le maire veuille bien aborder ( après le long exposé de l'adjointe aux finances (suppléante du sénateur UMP Bizet) ) le sujet qui fâche : la fermeture d'un groupe scolaire à Granville et dans le quartier de Saint-Nicolas en particulier.

D'ordinaire, quand cette situatiuon se présente, la municipalité concernée par ce genre de problème rappelle son attachement fort à l'école de la République et ses engagements tout aussi forts envers le bien de la population locale. Ce qui fut fait ici. Mais... car il y a un mais, c'est qu'à Granville, ce n'est pas l'Etat qui a décidé de fermer une école, mais la municipalité elle-même. Du coup, le couplet républicain et laïque en prend un sacré coup et parait d'un seul coup aussi incongru que la culture des tomates à Saint-Pierre et Miquelon. 

La carte scolaire départementale (que le Mammouth peut d'ores et déjà vous prédire dure et avancée) n'étant pas à cette heure connue dans le détail, on se demande donc bien quelle mouche démolisseuse a piqué ces élus ! Gouverner c'est prévoir certes, mais c'est aussi et surtout , quand il s'agit de l'Ecole, sauver et bâtir ! 

Après les trémolos sur notre service public, passés les violons, le maire a joué une toute autre partition en faisant donner les percussions et les cymbales autoritaires. "On va se concerter, mais il y aura fermeture de toute façon. On va vous consulter et vous serez libres de choisir à quelle sauce vous serez mangés. On vous a entendu, mais on ne vous écoutera pas." C'est ce qu'on appelle du pragmato-pragmatisme. C'est à peu près comme cela que le gouvernement considère le dialogue social. On décide, on applique et on discute ensuite.

Bref, les parents viennent donc d'avoir du maire Noël, leur cadeau dans le sabot. Pas sûr que celui-ci leur convienne vraiment. "Mal traiter" le peuple n'est jamais une bonne idée en ces temps d'indignation citoyenne.

Manif Granville 16 dec 2011 enfants citoyens

Quelques questions restent sans réponses :

- si cette idée de suppression n'est pas administrative (l'idée de restructuration n'a pas été évoquée par les services académiques lors du CTP) qui l'a soufflée aux oreilles municipales ? Il faudra bien le dire un jour.

- comment s'expliquer le silence d'une association granvillaise dont la raison d'être est la défense de l'école publique ?

- quel est le projet pour l'école qui sera fermée ?

On ne se contentera pas de réponses évasives... ni de bon vœux !

Alerte ecole Granville

      PS : vous trouverez ci-joint une image de jeunes citoyens granvillais prenant une fameuse leçon d'éducation civique avec ces mots de Bonaparte : "Le mensonge n'est bon à rien puisqu'il ne trompe qu'une fois." 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Luttes
commenter cet article

commentaires