Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 07:13

bonnet-phrygien.jpgDevant la frilosité de la presse locale, un citoyen granvillais communique au Mammouth cet article qui lui a été refusé.

 

L’EVG et le contribuable

 

Le contribuable granvillais a donc appris avec étonnement  que la municipalité avait découvert, en 2011, que les bilans annuels et budgets prévisionnels  n’avaient pas été  présentés de façon règlementaire  par l’Espérance vaillante granvillaise (natation) pour les années 2009 à 2011. Qu’ils aient été incomplets (ou faux ?) la subvention à cette association a été néanmoins reconduite. Les explications demandées, en septembre 2011, par l’adjointe chargée des sports, constatant que la réserve de trésorerie était passée de 40 000 euros à 538 n’ont pas été fournies par le président. Cet ancien trésorier devrait  pourtant  être en mesure de répondre du fonctionnement de l’association. Pour qui a eu la responsabilité dans son exercice professionnel d’attribuer des subventions, c’est-à-dire de l’argent public, à des associations, cette situation est invraisemblable. Elle relèverait sans doute de la cour régionale des comptes, elle met, évidemment en cause la responsabilité de la municipalité  vis-à-vis des contribuables. S’agit-il d’incompétence, de négligence ou d’un réseau de relations personnelles fonctionnant au mépris  de toutes les dispositions  légales? L’avenir dira si cette affaire pourra contribuer à plus de transparence, c’est-à-dire de publicité des procédures de décision, afin de faire cesser les stratégies clientélistes de tant de municipalités en matière d’attributions de subventions

 

Yann Le Pennec  

Crabes euros

Partager cet article

Repost 0

commentaires