Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:45

PoingLe 10 février 2012 a été une forte journée de lutte dans la Manche pour défendre l'école publique. Cette date était celle de la CDEN où l'Inspecteur d'académique ( il se fait appeler maintenant "directeur académique des services de l'Education Nationale"... rien que ça !) présentait aux élus et délégués du personnel ses mesures pour la rentrée 2012. Ses "sévices" aurait été un terme plus approprié tant ce qu'il a présenté relève plus de l'entreprise de démolition que de la gestion du service public. 

Notons qu'avant de monter à Saint-Lô, les parents d'élèves et les enseignants de Granville s'étaient réunis devant l'inspection de circonscription où ils ont été reçus, motivés mais peu dupes ! Le Mammouth rappelle que Granville est touché par une double peine puisque l'édile local a décidé, sans concertation, de fermer un groupe scolaire et de redistribuer les postes sur la ville et les écoles. 

 Inspection-granville-10-fev-2012.jpg



600 manifestants ont crié devant les grilles closes et bien gardées de la préfecture de la Manche, leur desarroi et leur hostilités à ces mesures iniques qui sentnt la fin de règne et montrent la volonté de casser tout ce qui peut l'être afin de laisser la service public d'éducation dans un champ de ruines quasi impossibles à relever. Parents, enseignants et citoyens ont réclamé l'arrêt de cette politique absurde, et qui sacrifie l'accueil des maternelles comme l'aide auxenfants en difficulté. Pire, passant outre un vote du CDEN acceptant de recevoir une délégation, le préfet a refusé de recevoir cette délégation, montrant-là à quel point il était civilisé. Délégués syndicaux et élus d'opposition se sont donc retirés devant ce déni de démocratie.  

La mobilisation va continuer de plus belle pour faire échouer ce mauvais coup cont l'Ecole. Le Mammouth salue les enseignants qui se sont mis en grève ce jour-là, en rappellant que tous, dans le département auraient dû l'être. Sauf à cautionner cette politique !

Manif-prefecture-10-fev-2012.jpg

Et s'il faut montrer du doigt, Francis morlet, le sabreur de l'école manchoise, aussi inspecteur d'académie ayons une pensée appuyée pour les acolytes de Luc Chatel, les élus UMP de la Manche, qui en 2011 s'étaient rendus chez l'ex-DRH de Bettancourt, pour soi-disant lui arracher un collectif budgétaire. Evidemment ces "défenseurs" de l'école comme ils aimaient se présenter n'ont rien obtenu. Le Mammouth espère qu'ils ont au moins pris l'apéro là_haut et qu'ils ne sont pas montés pour rien. Mais qui sont ces braves petits soldats de l'UMP ? 

Claude Halbecq, vice-président du Conseil Général et président de l'association des maires de France, grand "ami" des services publics

Philippe Bas, le bien nommé, ex-ministricule, sénateur planqué dans le Sud-Manche

Jean Bizet, sénateur, dit le vicomte de Monsanto, tant il aime les OGM

Jean-François, non pas de Nantes, mais Legrand, grand patron du département, homme des projets pharaoniques

Guenahel Huet, député d'Avranches, pro-nucléaire mais anti-THT quand les fils passent sous ses fenêtres


Et enfin, Philippe Gosselin, député de Saint-Lô et ami de la droite populaire.

Les élections arrivent. Il faudra voter pour ce débarrasser de ce préfet et de cet inspecteur d'académie. Nous y ajouterons, pour faire bonne mesure, cette clique UMP qui fait tant de mal à la France et à la Manche. 

la_france_d-apr-s.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Luttes
commenter cet article

commentaires