Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 06:51
Aujourd'hui, ce 28 octobre 2009, nous sommes le 7 brumaire de l'an 218 de la République (mais pour combien de temps encore?) .

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793
Art 35
: "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Aux paysans qui feront bien un jour de cesser d'être des "entrepreneurs" manipulés par les semenciers, la chimie et les banques... : "Le paysan est peut-être la seule espèce d'homme qui n'aime pas la campagne et ne la regarde jamais." Jules Renard

C'est sans débordements de joie que les paysans ont écouté le discours de Sarkoléon. Il a failli nous faire pleurer ( de rire ) avec ses périphrases sur l'importantce de la paysannerie, cuisinée pour la circonstance à la sauce identitaire. Mais il a surtout trouvé de l'argent, qu'en grande partie azu final nous rembourserons. Il a omis de dire que la crise de ce métier n'était pas liée à la crise financière mondaile mais à des choix politiques européens et mondiaux, choix qu'il a fait aidé de ses complices de la FNSEA.
Il a raison de mentir, puisque ça marche !
Des réactions, autres réactions
Un plan qui laisse sur sa faim  

Besson ou la dérive pétainiste 

Les violences surmédiatisées de Poitiers       

Sécu : réduire les dépenses ou augmenter les recettes ?

Angolagate : Pasqua le parrain condamné à un an ferme. Pasqua condamné et boulin repêché : les cadavres du placard de Chirac  
Côté bonne nouvelle : la Scientologie condamnée à de lourdes peines. Mais, elle échappe hélas à la dissolution.

AREVA et l'EPR en Chine  

Venezuela : on ne chante plus sous la douche  


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

mouton noir 28/10/2009 08:11


Sarkosy-Besson : ce n'est pas la Terre , mais la boue qu'ils manipulent