Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

13 octobre 2006 5 13 /10 /octobre /2006 06:59
Paris, le 12 octobre 2006

Monsieur le Ministre,

Depuis près d’un an, vous entretenez le trouble dans l’opinion publique sur l’apprentissage de la lecture et professez le simplisme pédagogique en la matière. Vos prises de position, souvent caricaturales et aux fondements scientifiques contestés, s’opposent aux contenus même des
programmes que vous avez signés.

Comment pouvez-vous déclarer en effet que « seule la synthèse (méthode syllabique) doit être employée à l’exclusion de toute autre » alors que les programmes indiquent sans ambiguïté qu’il faut recourir à deux procédures : l’approche synthétique (des lettres vers le mot) et
l’approche analytique (du mot vers les lettres) ?

Comment pouvez-vous prétendre, monsieur le ministre, que la méthode syllabique est la meilleure méthode d’apprentissage de la lecture alors que, par le passé, avant même que l’on parle d’approche globale de la lecture, près d’un jeune sur deux sortait de l’école sans aucun diplôme ? Les professeurs de collège se plaignaient à l’époque que leurs élèves savaient déchiffrer mais qu’ils ne comprenaient pas ce qu’ils lisaient. On constate aujourd’hui encore, d’après une enquête INSEE de 2004, que c’est parmi les plus de 55 ans que le pourcentage de personnes ayant des difficultés de lecture est le plus important.

Comment pouvez-vous affirmer que votre démarche s’appuie sur des études scientifiques alors que vous empêchez des chercheurs de s’exprimer et que les soutiens que vous avez évoqués prennent ouvertement leurs distances comme viennent de le faire plusieurs chercheurs en
neurosciences lors d’un séminaire du Collège de France en déclarant : « La psychologie cognitive ne prescrit pas de méthode unique d’enseignement » ou encore « les approches synthétique et analytique sont toutes les deux efficaces ?

Monsieur le ministre, vous affichez publiquement des positions qui sont en contradiction avec celles des programmes que vous avez signés.

Vous déformez délibérément les résultats aux différentes évaluations pour pouvoir prétendre que les élèves ne savent plus lire et que l’Ecole est en danger.

Vous écartez des chercheurs reconnus des dispositifs de formation sous prétexte que leur parole n’est pas en conformité avec votre discours.

Vous menacez les enseignants du premier degré d’une enquête pour vérifier s’ils appliquent vos consignes et à l’inverse, vous soutenez officiellement les promoteurs du retour aux méthodes pédagogiques d’il y a un siècle et qui sont en contradiction avec les programmes officiels actuels.

Vous engagez les parents à dénoncer les maîtres qui n’appliqueraient pas une méthode exclusivement syllabique, alors qu’ils n’ont pas les compétences pour identifier la méthode utilisée et que ce n’est pas leur rôle.

Jusqu’où irez-vous monsieur le ministre, dans le dénigrement des enseignants et le mépris des parents ? Jusqu’où ira votre acharnement ?

Parents, nous considérons que la réussite de nos enfants aujourd’hui ne passe pas par le retour aux méthodes du passé. Nous considérons que c’est par le dialogue entre enseignants, parents et responsables de l’Education nationale que le progrès est possible dans le domaine de l’éducation. Nous rejetons toute forme d’autoritarisme.

Enseignants, nous sommes des professionnels. Nous connaissons et respectons les programmes d’enseignement. Nous oeuvrons tous avec détermination et professionnalisme pour conduire le plus grand nombre d’enfants à la maîtrise de la lecture et de l’écriture./

Inspecteurs de l’Education nationale, conseillers pédagogiques et formateurs d’enseignants, nous avons toujours fait en sorte d’aider les enseignants dans leur pratique professionnelle dans le respect de la personnalité de chacun et dans l’intérêt des élèves.

Militants d’associations éducatives, nous savons par notre engagement au côté de l’Ecole que l’apprentissage de la lecture passe par des voies multiples et diversifiées et mérite mieux que les slogans et les simplismes.

La réussite des élèves ne peut se résumer à une affaire de méthode. Au-delà du professionnalisme nécessaire, elle nécessite une relation de coopération et de confiance entre les parents et les enseignants, relation nourrie par le dialogue et que nous nous employons
quotidiennement à construire.

Aussi, nous vous demandons, monsieur le ministre, de cesser de caricaturer l’apprentissage de la lecture, de mettre en cause la formation des enseignants et d’entretenir la suspicion au sein de notre système éducatif, car en faisant cela, c’est vous qui mettez l’Ecole en danger.


AFEF – Viviane YOUX, Présidente AGEEM - Lucille BARBÉRIS, Présidente AIRDF – Christine BARRÉ DE MINIAC, Présidente CRAP Cahiers pédagogiques, Dominique GUY, Secrétaire générale FCPE – Farid HAMANA, Président GFEN – Odette BASSIS, Présidente ICEM Pédagogie Freinet – Catherine CHABRUN, Présidente LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT – Eric FAVEY, Secrétaire national SI.EN-UNSA – Patrick ROUMAGNAC, Secrétaire général SE-UNSA – Luc BÉRILLE, Secrétaire général SGEN-CFDT – Jean-Luc VILLENEUVE, Secrétaire général SNUIPP-FSU – Gilles MOINDROT, co-secrétaire général SNPI-FSU – Erick PONTAIS, Secrétaire général/
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 08:01

On l'avait oublié, il se rappelle à nous. Allègre, Claude, ami de Jospin et pseudo homme de gauche.

Le Mammouth lui doit son nom, ce personnage avait promis de dégraisser l'Education Nationale. Normal! Il a toujours jalousé plus gros que lui. Cela lui a valu après avoir mis des milliers de personnes dans la rue d'être débarqué par Jospin qui s'est mis à dos les enseignants de France et de Navarre.

De temps à autre, tel un ovni médiatique il ressort des profondeurs de l'actualité, complaisamment invité par les médias pour promouvoir sa littérature ou lancer des polémiques.

Sa dernière sortie fait du bruit car il conteste le réchauffement planétaire. Comme ça! Juste pour contrarier! Sans preuves scientifiques. Cela serait risible si ce brouillage scientifique n'était relayé par des médias ( France-Inter ce matin 11 octobre!) qui sont à la vulgarisation scientifique ce qu'est TF1 à la Culture. Mais qu'importe, au risque de brouiller et d'entraver un processus de prise en compte du danger du réchauffement, Allègre pérore et vitupère.



Pourtant, en matière de prédictions scientifiques, il n'a pas de quoi être fier. Souvenons-nous de l'année 76. Quand le volcan la Soufrière s'est réveillé en Guadeloupe, Allègre, s'est opposé à Haroun Tazieff. Allègre, scientifique de bureau à voulu damer le pion à Tazieff qui n'y voyait pas d'éruption dangeureuse. Allègre, qui lui sait lire dans les roches lunaires avait prédit une éruption majeure et fait déplacer des populations de petits planteurs. Et qui a eu raison? Les gros propriétaires terriens qui se sont accaparés les terres des petits ruinés par une évacuation injustifiée. Merci Allègre, car c'est Tazieff qui avait raison.

Cette épisode glorieux de sa carrière scientifique résume le bonhomme. Des compétences surévaluées, une grande gueule et une furieuse envie de tout démolir sous couvert de parler vrai.

Les dinosaures n'ont pas hélas tous disparu!

Le Mammouth
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 07:47
Depuis qu'il a permis que soit saqué le chercheur-formateur Roland Goigoux, rien ne va plus entre de Robien et les pédagogues. Déjà que sa réforme sur la lecture faisait doucement rigoler dans les cours d'école - hormis quelques maîtres exhumés des musées de Jules Ferry -, cela passe maintenant à l'affrontement et au désaveu public.

De Robien, un ministre globalement décrié et qui ferait bien de se mettre au B A BA de la pédagogie.

Lisez plutôt :

Une centaine de formateurs qui participaient lundi au Collège de France à un séminaire sur la lecture ont quitté la table  avant l'arrivée du ministre de l'Education pour dénoncer l'attitude
de Gilles  de Robien sur l'apprentissage de la lecture, a constaté une journaliste de  l'AFP.
Cette protestation intervient dans le cadre d'une polémique générale après l'éviction récente d'un formateur, Roland Goigoux.
Cet universitaire vient d'être exclu de l'Ecole supérieure de l'Education nationale (Esen) où il assurait depuis dix ans la formation d'inspecteurs de  l'Education nationale sur la lecture à cause d'un livre intitulé "Apprendre à  lire à l'école" (Retz).
Il est accusé d'avoir remis en cause la circulaire récente interdisant la méthode globale de lecture et imposant la méthode syllabique alors que, dans  son ouvrage, il affirme expliquer "simplement où nous en sommes aujourd'hui  avec la lecture".
Peu avant l'arrivée du ministre après 17h00, les formateurs en IUFM (formation des enseignants) ont ainsi lu un texte dans lequel ils ont dénoncé  "l'instrumentralisation des chercheurs pour servir un discours ministériel qui  s'adresse en réalité à l'opinion", ont expliqué à l'AFP plusieurs formateurs  qui ont quitté la salle.
Ils ont également déploré la différence entre les déclarations du ministre, qui évoque une "réforme", et les programmes corrigés par ses textes, dans lesquels, selon eux, "il n'y a rien de nouveau" par rapport aux méthodes  préconisées jusqu'alors.
Dans leur texte, ils ont surtout insisté sur la pression exercée, selon eux, depuis la rentrée, sur les enseignants de CP: "le discours du ministre  (sur la lecture) n'est pas sans conséquences sur les rapports entre les  enseignants et les familles. C'est dur pour les enseignants de
CP en ce  moment", a déclaré Eric Barjolle, formateur à l'IUFM de Poitiers.
Présent au séminaire, Gilles Moindrot, secrétaire général du Snuipp-FSU principal syndicat du primaire, a jugé le ministre "en décalage avec les préconisations ou les réflexions des scientifiques", soulignant que l'éviction  de M. Goigoux a "créé un malaise". AFP

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
30 septembre 2006 6 30 /09 /septembre /2006 09:24
Souvenons-nous! Il y a peu de temps, Fillon, celui qui avait passé nos retraites au Karchër, s'élevait contre le scandale des régimes spéciaux, au nom de l'équité et de la fin de "privilèges" d'une partie de la population.

Mais le très sarkozsyte ex-ministre de tous les coups bas, c'est bien gardé de parler de son équuipée de Biarritz. Invité par le maire UDR, Didier Borotra du "VIIéme Foro de Biarritz" il a reçu un accueil, avec sa petite famille, pour le moins royal : deux suites luxueuses dans les meilleur hôtel de la ville (Hôtel du Palais), pour un WE s'élevant à 1 480 €! Comme pourrait s'en payer un cheminot ou un gazier! Et pas du tout gêné aux entournures le petit Fillon : "Oui, j'ai emmené mes enfants pour le WE, car je ne les vois pas trop souvent!" Pauvre homme, écrasé sous ses responsabilités de porte-flingue de Sarko.

Et puisque nous parlons de vacances en famille, un petit tableau qui se passe de commentaires et que l'on transmet à François Fillon. ( Sources INSEE)


Pas de vacances

Plus de 40 jours de vacances
20 à 29 ans
36
8.5
60 à 69 ans
34.4
21.9
70 à 79 ans
52.7
14.8
Cadre
10.6
23.8
Ouvrier
46.2
4.7
Chômeur
52.6
7
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 13:37
Gilles de Robien, nobliau ultralibéral, traite les enseignants comme ses serfs!
   "Dans une note au Doyen de l'Inspection générale de l'Education nationale,  il demande à l'Inspection générale de l'Education nationale de vérifier que la disposition centrale de l'arrêté du 24 mars 2006 sur l'apprentissage de la lecture est bien appliquée dans toutes les classes de cours préparatoire".
   L'Inspection générale devra ensuite "rendre compte au ministre pour le 30  octobre 2006".
   Un enseignant qui ne respecterait pas les recommandations réactionnaires du ministre aristo serait-il embastillé ou mis au pilori?
   Cette décision intervient quelques jours après l'éviction de Roland Goigoux
qui n'a pas été reconduit comme formateur d'inspecteurs de l'Education à l'Ecole supérieure de l'Education nationale (ESEN) après avoir écrit un livre sur la lecture intitulé "Apprendre à lire à l'école" (Retz).
   Son livre a été considéré par le directeur de l'ESEN comme "déloyal à l'égard du ministre".
On ne désobéit pas au seigneur, chez de Robien!
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
25 septembre 2006 1 25 /09 /septembre /2006 10:39

Roland Goigoux "persona non grata dans la formation des cadres de
l'éducation nationale"

Roland Goigoux, professeur des universités à Clermont-Ferrand, annonce ce
vendredi 22 septembre 2006 qu'il n'assurera pas cette année la formation
des inspecteurs de l'Éducation nationale. "À la demande de Gilles de
Robien", ministre de l'Éducation nationale, le module sur l'enseignement
de la lecture dont il avait la charge à l'ESEN (École supérieure de
l'Éducation nationale) depuis dix ans "sera confié à un autre",
explique-t-il.

D'après le chercheur, qui s'estime "persona non grata dans la formation
des cadres de l'Éducation nationale", les raisons invoquées "sont celles
d'un nécessaire renouvellement des intervenants et, surtout, la
publication de l'ouvrage 'Apprendre à lire à l'école' (édité chez Retz)"
(L'AEF du 28/08/2006, 67788). Le directeur de l'ESEN aurait ainsi indiqué
à Roland Goigoux que ce livre "n'est pas conforme à la position du
ministre" sur l'apprentissage de la lecture. "Cet ouvrage présente
pourtant avec clarté et rigueur le contenu des programmes en vigueur, ceux
de 2002 et leur modification de 2006", se défend Roland Goigoux.

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 11:15
 Histoire d'en savoir plus sur Cachan et la situation des sans-papiers dans notre dictature Chiraquienne des éléments, des faits et des chiffres, piochés dans le Nouvel Obs, qui, pour une fois, ne parle pas que des Bobos. Et aussi sur la Toile, instrument indispensable de la juste résistance.


Cachan, jour après jour depuis l'évacuation :
http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060906.OBS0752.html

Cachan, les sans-papiers et le logement : http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060906.OBS0761.html

Les associations : http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060906.OBS0797.html

Paroles de politiques : http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060906.OBS0766.html


RESF, contre les expulsions d'enfants, la pétition : http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=24


Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article