Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 09:22

Liquidation ecole granvilleUne citoyenne, militant du PG, syndicaliste et ancienne directrice de l'école Jean Macé de Granville a communiqué au Mammouth ce juste cri d'indignation.

 

A Granville, un seul groupe scolaire public n’a pas perdu d’élèves depuis de nombreuses années. Et c’est justement sur ce groupe là que le maire de Granville a positionné une fermeture de classe décidée par l’inspection académique, l’année dernière.

Et comme par hasard, c’est ce même groupe qui est menacé d’extinction définitive en 2013.

Il s’agit donc de la part de la municipalité d’une action  délibérée de destruction à petits feux du service public et laïc de l’éducation nationale afin de favoriser l’école confessionnelle, payante et privée.

Ce coup tordu a été prémédité comme le démontre une intervention syndicale lors d’un comité technique paritaire de l’académie de la Manche, en mai 2011. Ce jour là, de mémoire de syndicaliste responsable, on n’avait jamais vu un représentant du personnel prendre la parole pour solliciter la fermeture d’une école située, comme c’est curieux, à Granville. D’habitude, c’est l’administration qui propose et c’est l’organisation syndicale qui s’oppose, le monde à l’envers.

Autre surprise, une amicale laïque a pour mission essentielle de défendre l’enseignement public. A Granville, rien n’est pareil qu’ailleurs : les responsables de l’Amicale Laïque ( liée à la Ligue de l’Enseignement) se taisent lorsque le maire porte un coup sévère à la laïcité qu’ils sont censés défendre.

Cette collusion entre les municipalités de droite et l’amicale laïque ne datent pas d’hier comme le démontre cette photo de journal.

Daniel Caruhel , Gérard Sauré, Michèle Emery se retrancheront probablement derrière les impératifs budgétaires ; il n’en reste pas moins qu’ils anticipent et accompagnent les orientations sarkozistes de révision générale des politiques publiques. Cela consiste à tout privatiser et à tout marchandiser, y compris l’enseignement. A Granville, c’est du sur mesure.

La municipalité granvillaise ralliée depuis peu au PRG n’a rien à voir avec la défense des valeurs de Gauche. Ses alliances, ses choix politiques, ses basses manoeuves, son clientéliste, sont du niveau de n’importe quelle gestion UMP ordinaire.  

Claudine Santier

Caruhel-amicale-laique.jpg

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 07:22

bonnet-phrygien.jpgIls ont bien mérité de la nation, n'est-ce pas ?.............
Mieux que la Légion d'Honneur, à quand la médaille des évadés fiscaux ?

   A l’aube d’une période d’austérité et d’un plan de rigueur pour la France, il peut être intéressant de connaître la liste (non exhaustive, tirée du « Nouvel Observateur » n° 2359 du 21 Janvier 2010) des personnalités qui ont fui fiscalement le pays pour s’installer en Suisse, ou dans un autre paradis fiscal. S’ils l’ont fait en toute légalité (achat d’une résidence en Suisse, séjour inférieur à 6 mois sur le sol français), il est par contre inadmissible que certains d’entre eux continuent à s’immiscer dans la vie politique française, en participant activement aux campagnes électorales, pour soutenir tel ou tel candidat, ou pire, en étant officiellement investi par l’Etat pour représenter la France à l’étranger, comme c’est le cas actuellement pour Alain Delon qui est le parrain officiel du pavillon français à l’exposition universelle de Shanghai.
  Parmi les plus actifs dans ce domaine, il y a donc Alain Delon (à Genève depuis 1999),mais aussi Johnny Hallyday à Gstaad depuis 2006 (le concert du 14/07/2009 à coûté 500000€ payé par le contribuable Français), sans oublier Charles Aznavour (résidant à Genève), Patricia Kaas, Emmanuelle Béart (qui manifeste EN FRANCE pour que les français accueillent et nourrissent les "sans papiers" !....puis s'en retourne en Suisse, tranquillement... )  , Daniel Auteuil, Marc Levy et Michel Houellebecq etc....
  Parmi les sportifs on peut citer Alain Prost, Jean Alesi, Richard Virenque, et les tennismen Guy Forget, Richard Gasquet, Henri Leconte, Amélie Mauresmo, Gaël Monfils, Cédric Pioline, et Jo-Wilfried Tsonga qui payent tous leurs impôts en Suisse et n'oublions pas le français le plus populaire Yannick NOAH qui milite pour une France terre d'accueil mais vit aux USA et ne participe pas à l'effort financier français qu'il demande.
   Moins étonnant, mais encore plus scandaleux, des Personnalités des affaires qui exercent actuellement (ou ont exercé récemment) un pouvoir politique économique ou financier en France, parmi eux :
  Antoine Zacharias (Vinci), Claude Berda (AB groupe, TF1), Daniel Hechter (couturier) et Jean-Louis David (salons de coiffure, cosmétiques).
  Mais aussi des rentiers et des héritiers, dont les fortunes ont été créées en France, avec la participation de centaines de milliers d’ouvriers français :
   Eric Peugeot, Jean Taittinger (PDG de la société du Louvre, ancien ministre de la justice et député de la Marne), Philippe Hersant (patron de presse du Groupe Hersant), Corinne Bouyques (héritière de la fortune Bouygues), les familles Defforey (Carrefour), Mulliez (Auchan) et Halley (Promodès), tous résidant à Genève ou aux environs.
   Si ces gens n’aiment pas (fiscalement) la France, qu’ils la quittent et qu’ils l’oublient, et surtout qu’ils n’en profitent pas quand ils en ont besoin (comme par exemple pour venir s’y faire soigner).
  A tous les français qui vont se serrer la ceinture dans un proche avenir, nous proposons de boycotter les concerts, les disques et les livres de tous ceux qui ne participeront pas à l’effort de solidarité nationale et aux médias, nous demandons de ne plus offrir de tribunes télévisées (pour la promotion de films et de disques) aux artistes concernés et de ne plus faire de sponsoring aux sportifs exilés.
  Aux députés nous demandons d’instaurer une loi pour qu’il ne soit plus possible pour un évadé fiscal de venir se faire soigner en France (dans un hôpital public) ni de représenter officiellement la France à l’étranger.
   Si vous pensez que ce message est légitime, faites le circuler. Il aura peut-être le pouvoir de ramener certains de ces égarés fiscaux à revoir leur position.
   Maintenant, il ne reste plus qu'à trouver le Député qui aura le cran de présenter un texte, et là, c'est pas gagné !!!....

jauni-halliday.jpg

(Sources Y L )

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 14:12

mammouthgrrr.jpgNombre de consommateurs ne prêtent guère d’attention à leur facture d’électricité d’autant plus qu’EDF pousse à l’établissement de facture électronique et au prélèvement automatique. 

A y regarder de plus près pourtant de nouvelles taxes viennent d’être ajoutées sans aucune explication et encore moins de justification. Le montant d’une d’entre elles, déjà existante (Contribution au service public d’électricité)  vient d’être presque doublé (0,00450 à 0,00746). Mais d’autres viennent d’être crées (taxe sur la consommation finale d’électricité – Taxe locale de consommation – Taxe locale d’abonnement).
D’une facture à la suivante (octobre à janvier) la facture s’est trouvée augmentée de  7, 43 euros ;  elle pourrait atteindre par conséquent 44,58 euros pour les six factures bimensuelles de l’année hors toute variation de consommation habituelle et sans augmentation du KWh puisque ces taxes sont indexées sur son prix. Interrogée EDF répond que la création ou l’augmentation de ces taxes répondait à « un ajustement décidé par les pouvoirs publics pour se mettre en conformité avec le droit européen».
Il parait donc urgent pour les consommateurs de se mobiliser pour « éplucher » leurs factures et reprendre le contrôle de leurs dépenses d’électricité… et de leur argent. Il est urgent de protester auprès d’EDF contre des mesures dont la justification apparait plus que douteuse, et en tous cas arbitraire, en raison du refus  d’information suffisante des consommateurs.

Yann Le Pennec

EDF-Prise-liberale.jpg

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 08:39



Ils s'appellent Félix, Hélène, Aurélie, Christelle, Maxime, Damien et Thomas.

Tous ont la particularité d'avoir bloqué pendant trois heures et demi un convoi de déchets radioactifs à Caen le 5 novembre dernier. Trois activistes ont été gravement blessés aux mains (un a eu deux tendons sectionnés à la main gauche).

Le 9 novembre, les militants ont porté plainte contre X pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique.
 
Les militants ont besoin de 15 000 euros pour payer une caution demandée par le justice d’ici le 15 novembre.
À défaut de paiement, les 7 jeunes militants seront incarcérées jusqu’à leur procès, qui se tiendra le 8 décembre à 14h au tribunal de Caen.

Merci de votre indispensable soutien.


Informations, vidéo et dons en ligne :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/train-d-enfer-transport-la-hague/article/action-de-blocage-du-ganva-a-caen





Réseau "Sortir du nucléaire"

Communiqué de presse du 9 novembre 2010


Société nucléaire, société policière :
répression scandaleuse contre les militants non-violents.


Suite à une mobilisation pacifique d'une ampleur inédite, le transfert des onze conteneurs de déchets hautement radioactifs depuis la Hague (Manche) jusqu'à Gorleben (Allemagne) a pris deux fois plus de temps que prévu. En France, la répression étatique et policière fait rage contre les  militants du GANVA (Groupe d'Actions Non-Violentes Antinucléaires) qui s'étaient enchaînés aux rails devant le « train d'enfer » à Caen (Calvados). Le Réseau « Sortir du nucléaire » appelle ses militants et tous les citoyens à soutenir le GANVA. L'aide financière est urgente. Le procès aura lieu le 8 décembre à Caen.

D-chets-nucl-aires-bidons.jpgViolence policière et répression étatique : les autorités à la botte du lobby nucléaire

Il est inadmissible qu'en réponse à une action non-violente, les forces de l'ordre utilisent la violence et occasionnent volontairement des blessures. Les militants du GANVA ont donc décidé de déposer une plainte. La décision du procureur de la République et du juge des libertés montre bien la volonté du pouvoir de réprimer tout acte de désobéissance civile qui viendrait porter atteinte aux intérêts du lobby nucléaire. Cette décision s'inscrit dans la tendance actuelle à la répression systématique des mobilisations et actes de protestation politique. Ces faits montrent encore une fois que le nucléaire est incompatible avec la démocratie, et qu'il ne peut résister à une véritable transparence. Si la population avait été réellement informée des risques et dangers inhérents au recours à l'atome, l'industrie nucléaire n'aurait pas pu se développer si facilement en France.

Rappel des faits

Le 5 novembre 2010, un convoi de déchets vitrifiés allemands très hautement radioactifs, composé de 11 conteneurs « Castor », a quitté la gare de Valognes (Manche) pour rejoindre le site d'entreposage de Gorleben en Allemagne. À 15h40, 5 militants du GANVA se sont enchaînés aux rails à 100 m du Viaduc de la Cavée, juste avant la gare de Caen, forçant le train à s'arrêter. Celui-ci est resté immobilisé pendant 3h30. La philosophie de cette action pacifique et non-violente était de ne pas avoir à se confronter physiquement avec les forces de l'ordre. Le blocage effectif du train reposait sur des entraves matérielles sur lesquelles les 5 militants s'étaient enchaînés, enfilant leurs bras dans des tubes métalliques passés sous les rails. Il était de la responsabilité des gendarmes et policiers de les "désincarcérer" en toute sécurité ! Or, face à la pression de leur hiérarchie, les forces de l'ordre ont perdu leur sang froid et blessé trois personnes en coupant les tubes. L'une d'elles a eu deux tendons de la main sectionnés et a dû subir une opération, les deux autres ont été brûlées et doivent subir une greffe de peau. Les deux brûlés ont été directement placés en garde à vue après des soins minimum aux urgences, et n'ont pu consulter à nouveau un médecin que bien plus tard le lendemain. Le militant blessé au poignet a été directement conduit en garde à vue sous escorte policière dès sa sortie de l'hôpital. Au final, sept militants ont été maintenus en garde à vue pendant 24 h et font l’objet d’un contrôle judiciaire supposant le règlement de cautions, pour un montant total de 16 500 €, à payer avant le 15 Novembre. À défaut de paiement, elles seront incarcérées jusqu’à leur procès, qui se tiendra le 8 décembre à 14h au Tribunal de Grande Instance (TGI) de Caen.

Face à cette répression intolérable, le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à la solidarité financière, et au soutien massif des militants du GANVA au tribunal de grande instance de Caen le mercredi 8 décembre à 14 h.

Notre résistance ne connait pas de frontière !
Unser Widerstand kennt keine Staatsgrenzen !

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 10:07

Font et ValAlors que Stéphane Guillon et Didier Porte ont été évincé la saison dernière, c'est au tour de Gérald Dahan de subir la censure du caporal sarkoziste Philippe Val.

 

 

Savourez sa dernière chronique en présence de MAM (Michelle Alliot Marie) : ici

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 16:06

Soutien-Tarnac.jpg

Alors que le conseil constitutionnel vient de déclarer inconstitutionnelle la garde à vue et que le petit (vraiment petit ?) despote vient de prononcer un discours digne du Front national, Mouton Noir remet en lien les images de l'évacuation violente, inhumaine de sans logis à la Courneuve. ces images diffusées dans le monde entier, mettent la France au niveau des pires dictatures: France pays des Droits de l'Homme.

 

Il est grand temps de réveiller nos consciences citoyennes !

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 08:24
Voerth carton rouge


Arrêtons. Et même « chapeaux bas » : Eric Woerth a du courage. Certaines fonctions sont pénibles, indubitablement. La sienne, assurément. Elles méritent une retraite avant 62 ans, sans qu’individuellement, il faille médicalement, faire constater son usure au travail. Comment, par exemple, expliquer aux salariés qu’il faut travailler plus, pour gagner moins, lorsqu’à 59 ans, déjà 6 salariés sur dix ne sont plus dans l’emploi (ils sont au chômage, en pré-retraite, en invalidité) ? C’est déjà usant. Il faut 45 milliards d’euros pour financer les retraites d’ici 2025. Comment expliquer que les caisses sont vides, quand en 2009, les 500 ménages les plus fortunés ont perçu 80 milliards de plus qu’en 2008, grâce à soi-même, ministre du budget. C’est très usant d’assumer publiquement, qu’on les oublie. Et qu’on ne touche pas aux niches fiscales qui, dans ce pays, ôtent au budget de l’Etat, 78 milliards d’euros. Une preuve supplémentaire que ce métier use : Mr Woerth a zappé leur existence pour financer les retraites. Ah, ces bévues que l’on commet, lorsqu’au travail, on n’en peut plus !

 

Et comment assurer cette tâche, ingrate, forcément ingrate, après avoir cumulé les fonctions de ministre du budget et de trésorier de l’UMP – c’est-à-dire de collecteur de fonds privés pour la campagne de N. Sarkozy (7 millions d’euros). Cumuler plusieurs jobs finit par être usant. Un étudiant sur deux travaille pour financer ses études, ils le savent bien. Mais quand, en plus, il y a entre les jobs, conflit d’intérêts à gérer, c’est pénible, dur, dur.

 

Comment assurer, en toute impartialité, que la France est en faillite, quand son épouse gère la fortune de L.Bettencourt. Et que ministre du budget, l’on sait qu’avec le bouclier fiscal, en mars 2008, Mme Bettencourt a reçu de l’Etat, 30 millions d’euros. Mme Bettencourt n’est bien sûr qu’une goutte d’eau dans le manque à gagner budgétaire. Mais c’est compliqué. A moins d’être persuadé que Mme Bettencourt en avait besoin. Un impérieux besoin. Un besoin supérieur aux postes dans l’enseignement, les hôpitaux publics, ou pour nos prisons délabrées. Comment déplorer la faillite de l’Etat, si soi-même, on l’organise. Quand on est crevé au boulot, on a de ces absences…

 

Certes, on se réconforte comme on peut. A demi crédule, on se répète que ce n’est pas grave. Que l’on a aussi aidé M. Peugeot ; et qu’au Fouquet’s, nous sommes reçu, et très aimablement. On peut, certes, décorer de la légion d’honneur Mr De Maistre, patron de sa femme, qui gère l’évasion fiscale de L. Bettencourt. Et, un instant, trop bref, finir par se rassurer. S’imaginer qu’après tant de signalés services rendus à de si riches personnes, en cas d’éviction gouvernementale, il y aura quelques retours d’ascenseur. Mais au plus profond, l’on sait bien que ce n’est pas sûr. Pas certain du tout. Depuis que grâce à soi, la France entière connaît les us et coutumes des plus belles fortunes des beaux quartiers. Alors fatalement, on doute : peut-être qu’à notre endroit, nos ex-amis ne feront pas de quartier. Tellement d’autres, devenus gênants, furent ostracisés. Cette incertitude, c’est usant également. La peur d’être seul, sitôt licencié. Souvent, on craque. A France Telécom, à Pôle Emploi, etc. Parlez-en aux « Contis » ou aux « licenciés » dont les entreprises réalisent des profits considérables, ils le disent aussi. Alors si, au même moment, il faut s’adresser aux fonctionnaires, pour bloquer leurs salaires. A assumer, c’est usant ; vraiment on le comprend.

 

Certains s’en félicitent, et vous invitent M. Woerth à conserver vos fonctions. Car pour porter la réforme des retraites inégalitaire que vous proposez, qui, mieux que vous, peut lui faire du tort ? Vous êtes un sponsor miraculeux pour tous ceux qui manifestaient le 24 juin. Le 7 septembre, vous aurez dans leurs rangs un succès fou.

 

Nous le refusons. La souffrance au travail n’est jamais une solution. En travaillant davantage, vous risquez de tout perdre. Vous avez mérité votre retraite : pour le pot de départ, on amène les chips.

 

par Caroline Mécary, coprésidente de la Fondation Copernic, avocate au barreau de Paris, Willy Pelletier (sociologue à l’université de Picardie, coordinateur général de la Fondation Copernic)

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 22:44

mammouthgrrr.jpgOn peut pointer du doigt les cigares de Blanc. Plus de 12 000 € ! Certes, ce n'est pas rien ! Mais notre fumeur de havanes est un amateur en matière de gobergeage et de pantouflage par la très select ministre de l'économie, la grande bourgeoise Christine Lagarde, qui, élue de la Ville de Paris depuis mai 2 008 a touché 80 600 € pour ne presque pas exercer son mandat électif.

Ne pas travailler pour gagner plus !

Pour en savoir un peu plus, ainsi que pour découvrir les réactions de la dame, allez sur le blog d'Alexis Corbières, élu du parti de Gauche.

Il avait préparé un cadeau pour elle.


La morale à géométrie variable de Christine Lagarde       

 

Lagarde-marquise.jpg

  

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 08:57

mammouthgrrr.jpgFrance-Inter est une radio de service public. C'est aussi notre radio !

Le Prince, par l'intermédiaire de ses hommes de main ( un prince ne salit jamais les siennes ! ) balance Porte et Guillon .

Plus d'humour. plus de contestation. En fait de rupture, Sarkozy nous ressucite la RTF façon De Gaulle et Peyrefitte.

Val, ex-gugusse qui a fait sa fortune grâce aux militants et qui maintenant nous crache à la figure, n'en est pas à son coup d'essai.

Rappellez-vous l'affaire Siné.

Dites-le lui !

Utilisez la messagerie de France-Inter et dénoncez cette censure politique.


Pour écrire, c'est ici !  

 

Val-Charlie-Hebdo.jpg

 

Le coup de gueule de François Morel  ( vidéo )

 

Un site à voir et faire connaitre www.jencukesarkozy.net 

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 07:08

mammouthgrrr.jpgNon à la suppression de la chronique humoristique de 7h55 !

Pétition contre la suppression de la chronique humoristique matinale de France Inter.

Didier Porte a récemment reçu un avertissement pour sa chronique mettant en scène un Villepin atteint du syndrome de Tourette insultant le président de la république.
Malgré le soutien de son collègue Stéphane Bern, celui-ci vient d'être licencié: il ne s'agit en fait que d'un prétexte pour justifier une décision déjà prise de faire place nette sur Inter.
Il en va de même pour Stéphane Guillon, dont on sait que les chroniques matinales sont très peu appréciés, que ce soit à la direction d'Inter, ou à l'Elysée...

Mercredi 23 juin: Jean-Luc Hees annonce au monde la suppression de la chronique de 7h55. Didier Porte confirme son licenciement.

Affaire-Porte.jpg

Dessin de Large

Signer ici la pétition

Faites circuler !

 

Quand Philippe Val enculait un ministre !

Font-et-Val.jpg

 

Ecrivez à France-Inter pour le lui dire !

C'est ici !

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article