Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 09:58

Pour une sombre histoire de diffamation qui date de 2006, un journaliste de Libération a été trainé devant la Justice de façon humiliante et disproportinnée par rapport à ce qu'il a fait.

A la base de tout cela une plaine de avier Niel, le PDG de Free.

Qui est Xavier Niel? Petit éclairage

Dans l'affaire qui l'oppose à ce journaliste il a quand même été condamné le 27 octobre 2006 à 2 ans de prison avec sursis pour recel d'abus de biens sociaux dans une affaire de proxénétisme.

Xavier Niel est une des grandes fortunes de France.

Alors, citoyens internautes qui vous connectez ici avec Free, vous allez continuer longtemps à lui donner vos euros?

Boycottez Free. Changez de FAI!


Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 08:03

Sarkoléon III et sa copine Dati peuvent se réjouir d'avoir pour amis des patrons de presse.

Le Figaro, journal aux ordres fait mieux mêeme puisqu'il devance les désirs du Prince.

Un gros plan de Rachida Dati montrait de façon ostensible une bague de luxe en or blanc et diamants. Le genre de bague que ne s'offrent pas les précaires que la politique de Sarkoléon III sème sur son passage. L'envie et la jalousie étant de vilains défauts, pour nous éviter d'y tomber, le journal a caviardé l'image de la bague. D'autant que c'est une bague qui vaut 15 000 €. Cela en fait quelques petits boulots ça! Ou ça pourrait payer quelques loyers pour ceux qui en ont cruellement besoin.

Mais le Figaro veille pour ne pas donner de mauvaises idées à la plèbe. Le Figaro, la voix de son maître Sarkozy!


Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 08:05
Léon Landini, président de l’Amicale Carmagnole-Liberté des anciens Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d’oeuvre Immigrée (FTP-MOI), grand mutilé de guerre, ancien officier FTP, officier de la Légion d’honneur, Médaille de la Résistance.

LA REUNION DES MINISTRES DE L’UE SUR L’IMMIGRATION PROGRAMMEE PAR B. HORTEFEUX A … VICHY

UNE PROVOCATION DU GOUVERNEMENT ACTUEL ET DE L’EUROPE SUPRANATIONALE CONTRE LA RESISTANCE ET LA NATION REPUBLICAINE, UN PAS VERS LA REHABILITATION DE PETAIN !


Brice Hortefeux, ministre de « L’identité nationale et de l’immigration » a convoqué ses homologues européens pour discuter de l’immigration à ….. VICHY.

Les FTP-MOI des Bataillons Carmagnole et Liberté, que Charles Tillon ancien commandant en chef des FTPF et ancien ministre, avait honoré en déclarant :« Carmagnole Liberté un des plus beaux fleurons si ce n’est le plus beau fleuron de la résistance armée française » et qui étaient issus pour une grande de part, de parents « sans papiers » sont scandalisés d’apprendre que c’est précisément à Vichy que le sieur Hortefeux entend régler les problèmes de l’immigration.

Que de tristes souvenirs réactive ce sinistre personnage, en reprenant à Vichy, le travail que Pétain, Laval, Doriot et compagnie n’avaient pas pu mener à bien. Nous n’avons bien entendu rien contre la ville de Vichy et ses habitants, mais décider de faire de cette ville une capitale européenne pour parler de l’immigration est un acte de mépris pour tous les démocrates au moment où Hortefeux est chargé par ses maîtres d’expulser 25 000 étrangers par an, avec tous les drames que l’on sait !

Oui il s’agit d’une provocation non seulement à l’égard de ceux qui étrangers ou d’origine étrangère ont combattu l’Occupant les armes à la main, mais également envers tous ceux et toutes celles qui ont eu à connaître des persécutions par Pétain et ses séides.

Au moment où nous nous apprêtons à commémorer le 90ième anniversaire du 11 novembre 1918, il n’est pas inutile de rappeler les immenses sacrifices consentis aux cours des deux dernières guerres par ceux que l’on appelait alors « les coloniaux » et donc les enfants et les petits enfants sont désignés aujourd’hui sous le nom « d’étrangers ».

Les immenses nécropoles se trouvant sur le front de l’Est (qui ont été pour la énième fois vandalisées) aussi bien que celles se trouvant devant Rome ou Monte Cassino, prouvent que des centaines de milliers de corps de « coloniaux », reposent loin de leur terre natale.

Leurs sacrifices devraient permettre de traiter avec un peu plus d’égards les enfants et petits
enfants de ces soldats, « très souvent malgré eux » à qui on a pris leurs vies afin que notre pays puisse reconquérir son indépendance et sa liberté.

Il n’est pas non plus inutile de rappeler, que les immigrés qui dans les années 30 étaient traités de
vermine et de « métèques » par l’extrême droite et son journal Gringoire ont entre 40 et 45 donné le meilleur d’eux même dans la lutte pour la libération de la France, au point qu’un grand nombre d’historiens désignent aujourd’hui les FTP-MOI
« comme le fer de lance de la Résistance armée française » alors que pendant l’Occupation un grand nombre de défenseurs de « l’identité nationale » et de la France aux français » s’étaient vautrés dans la Kollaboration et le déshonneur.

Nous constatons, avec colère que M. Hortefeux, utilise à quelques mots près contre les étrangers
« sans papiers » des mêmes termes et des méthodes de harcèlement policier qui ne peuvent que nous rappeler ce que nous avons toujours combattu. Car tout comme autrefois, tout en se prétendant le défenseur de « l’identité nationale » Brice Hortefeux fait poursuivre par sa police, de façon ignoble, des sans papiers allant jusqu’à mener la chasse à la sortie des écoles. Ce n’est pas cela l’identité nationale de la France, qui tient en trois mots à nos yeux : « liberté, égalité, fraternité » !

Non, le choix de Vichy n’est pas innocent, car c’est le grand patron Denis Kessler qui félicité le président de la République, en écrivant dans « Challenge » de novembre 2007: « Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire le programme du Conseil National de la Résistance …. Il est grand temps de le réformer et le gouvernement s’y emploie ».

Mais il ne s’agit pas seulement de défaire le programme du CNR, mais de détruire tous les acquis
que ce programme avait apportés à notre peuple et sous des formes sournoises de réhabiliter un passé que nous pensions révolu. Ce mouvement de réhabilitation du fascisme et de ses collaborateurs dépasse d’ailleurs la France puisqu’en Italie, dans les Pays baltes, en Autriche, les autorités fréquentent publiquement les nostalgiques de Mussolini et de Hitler, tout en attaquant les symboles de la résistance antifasciste.

Sous l’Occupation, tant d’espérances nous ont animés, nous qui nous battions pour un monde
meilleur dans lequel nos enfants et petits enfants pourraient travailler et vivre dignement… non seulement nous sommes loin du compte, mais nous nous éloignons de plus en plus de cet espoir par la faute de ceux qui nous gouvernent !

Il y a peu de temps le Premier ministre annonçait que la France était à la veille du dépôt de bilan et le chef de l’Etat surenchérissait en déclarant, qu’il ne pourrait pas améliorer le niveau de vie des Français, comme il l’avait promis avant son élection, car « les caisses de l’Etat sont vides » (sic).

Et voici, que comme par miracle nos gouvernants trouvent 400 milliards d’euros pour financer les
banques défaillantes, mais en même temps nos médias nous annoncent de ce sera aux travailleurs de payer le passif. En effet, c’est déjà par milliers que des personnes sont jetées à la rue, que nos services publics sont privatisés et que nos entreprises délocalisent en laissant dans la misère les ouvriers qui les ont enrichis. Non ! Ce n’est pas pour ce monde là que nous avons consenti tant de sacrifices car nous étions convaincus que nos enfants et nos petits enfants vivraient mieux que nous !

Aujourd’hui au crépuscule de notre vie, voici que certains d’entre nous se réveillent la nuit, inquiets sur le devenir de leur progéniture et sur l’avenir de la France qu’ils ont tant aimée et tant servie, se demandant quel va être leur avenir : le chômage et la misère, ou dans le meilleur des cas une misérable retraite à …. 70 ans en travaillant le dimanche comme l’ont décidé une majorité de députés indignes qui ne savent pas ce que c’est que TRAVAILLER quand on est ouvrier, employé, instituteur, conducteur de train ou infirmière !

Serait-il possible que nous, anciens combattants de la résistance, nous qui avions mis en place le
programme du Conseil National de la Résistance, restions passifs et silencieux lorsque notre pays est pillé par la finance internationale avec l’aide de nos propres gouvernants ?

Il nous appartient d’être à la tête de ceux qui préconisent la mise en place d’un nouveau programme de Résistance, en chassant du pouvoir les larbins du MEDEF et de l’UE. Car les ennemis de la France ne sont pas les ouvriers immigrés qui triment dur en étant sous-payés, méprisés et expulsés par M. Hortefeux qui trahit la France généreuse de Jean Moulin et de Guy Mocquet pour chasser l’électeur sur les terres de Le Pen !

Les vrais ennemis de la France républicaine sont au contraire ceux qui détruisent l’indépendance
nationale en imposant une constitution supranationale bis que le suffrage universel a refusée le 29 mai 2005. Les ennemis de la nation sont ceux qui alignent notre pays sur le belliqueux impérialisme américain ; ceux qui cassent les acquis sociaux et les services publics ! Ces grands patrons, ces ministres, ces dirigeants du FMI et de l’OMC qui ont honte de parler français à l’étranger et qui démantèlent le CNRS, l’Education nationale, la loi laïque de 1905 et tout l’héritage de 1789. Un héritage dont Carmagnole-Liberté a porté haut le drapeau dans ces maquis où nous, étrangers de naissance, chantions la Marseillaise et arborions le drapeau tricolore sans les opposer à « l’Internationale » et au drapeau rouge des travailleurs !

Contre ces ennemis de la République, nous anciens Résistants FTP-MOI, appelons à une nouvelle Résistance antifasciste, antiraciste, patriotique et progressiste.

A quand en France, un nouveau Conseil National de la Résistance ?
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 11:58
Vous n'êtes pas gavé de la satisfaction affichée par les gouvernements et les médias aux ordres à propos de la soi-disant résolution de la crise financière mondiale.
Pourtant rien n'est réglé. Sauf que l'on vient d'assister à une formidable arnaque, à un tpour de passe-passe si bien éxécuté que le Grand Houdini pourrait passer pour un balourd manchot.

Car nos grands dirigeants européens ont fait tout à l'envers. Ils ont donné l'argent avant de poser les conditions de l'aide. Conditions qui étaient vitales, compte tenu de la moralité pourrie de ce système financier mondial, de ses dirigeants verreux et égoïstes, ses séides commerciaux avides et son alliée servile, la classe politique mondiale.

Pour info, vous pouvez aller lire cet article Ah ! La crise ! Quel noeud dramatique dans cette saga du mensonge ! chez Cib'.

Pour illustrer ceci, un dessin de Goulue dans le Siné Hebdo n°6. Achetez, diffusez!

Et pour finir, toujours tiré de ce même Siné Hebdo, une citation de Desproges :
"Il faut mettre un terme aux maîtres."


Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 07:55
Vous pouvoir d'achat est en berne? Vous ne savez pas comment payer le remplissage de votre citerne pour vous chauffer cet hiver? Votre loyer à encore augmenté?
Tant pis pour vous. Il fallait faire partie des heureux bénéficiares du bouclier fiscal Sarkozyste.
La crise c'est toujours pour les mêmes!


On a envoyé cela au Mammouth" :

L'Etat a remboursé plus de 246 millions d'euros dans le cadre du mécanisme du "bouclier fiscal" au titre de l'année 2007 à quelques 15 000 contribuables (selon une étude réalisé par le ministère du budget).
Le nombre des bénéficiaires du bouclier fiscal en 2007, soit 15 066 personnes "représent moins de 0,04% des contribuables français".
"Les 10% des français les plus aisés en termes de revenus bénéficient de 83% des remboursements liés au bouclier fiscal".
C'est, sans aucun doute, un principe d'égalité développé ici par le gouvernement !!!

A l'heure où la crise financière américaine semble se propager dans le monde entier, le gouvernement français a la capacité de récupérer de l'argent facilement pour le mettre à la disposition du pays et donc de l'ensemble des français.
La situation est suffisamment difficile pour que toutes les solutions soient mises en place !
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 17:15
Dans un coin du massif Central un jeune chevrier est en butte à la vindicte d'un ou quelques paysans arrièrés et dangereux qui ne supportent pas que des terres qu'ils convoitaient aillent à autre qu'eux-mêmes.
Menaces de mort, menace sur sa fille, abattage de bêtes et incendies prouvent jusqu'à quel point ils sont prêts d'aller.

La gendarmerie est sur les dents mais pas sur celles des fâcheux, tant elle se hâte avec lenteur alors que dans un si petit village tout se sait.
Divers reportages télé ont évoqué le problème. La presse et les radios.
Il est important que ce jeune paysan et sa famille se sentent soutenus et aidés.
La clameur médiatique et solidaire doit s'exercer pour pousser la Loi à agir au plus vite et pour décourager ces criminels.
Les médias :
AFP
Le Nouvel Obs  
Europe 1 

Sur le Web, le blog de Plume de Cib' (beaucoup d'infos et de liens)

La Conf'  







Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 08:55

Le Mammouth a reçu cet article. L'émission lui avait échappé car on ne peut pas toujours regarder la télé. Surtout en ces temps gavant de crise, où les mêmes économistes au discours aussi convenu que dépassé, sévissent!

C'était hier soir, sur France 2, dans l’émission "Mots croisés", présentée par Yves Calvi. Drôle d’idée, direz-vous, d’inviter l’ex-ministre, grand défenseur du modèle libéral débridé au moment où il s’effondre. Mais on n’a pas été déçu… Car, le saviez-vous ?, les responsables de la crise financière selon professeur Madelin, ce sont les… pauvres. Argh, salauds de pauvres !

Salauds de pauvres. C’est eux qui ont foutu le système bancaire en l’air. Alain Madelin parle. Et soudain, tout s’éclaire. C’était hier, à pas d’heure, sur France 2. Dans l’émission Mots croisés, d’Yves Calvi. Tous ceux qui ont veillé pour suivre le phare de la pensée libérale se souviendront longtemps de la leçon d’économie de l’ancien ministre Alain Madelin. On l’avait oublié. France 2 l’a retrouvé. Et avec lui les responsables de la crise financière.

Bon, la décence aurait peut-être voulu que ce grand rescapé de la politique recyclé en " gestionnaire de fonds d’investissement " s’impose une cure de silence après la débâcle du modèle libéral qu’il mit tant de zèle, pendant tant d’années, à défendre. Mais non, le voilà qui, entre deux mots d’anglais et deux copains de la presse économique (" Wait a minute… ", lui lance Nicolas Beytout, des Echos), nous explique le pourquoi du comment de la dépression nerveuse de Wall Street et de la déprime du CAC 40. Wait a minute, Yves Calvi. La crise des subprimes qui a mené à la cata actuelle, c’est tout simple. Une crise de la finance folle ? Pas du tout, tonne Alain Madelin. Très en amont de tout ça, il y avait " les meilleures intentions du monde ". Ben oui, le gouvernement américain a exigé des banques qu’elles prêtent aux pauvres. Vous comprenez, " le rêve américain, tout le monde propriétaire de sa maison… ". Bref, la preuve que les banques ne prêtent pas qu’aux riches. On a donc fait des lois pour forcer les banques à prêter. Et puis, catastrophe, ça finit en jus de boudin, en crise des subprimes. " C’est pas une crise de la dérégulation, explique prof Madelin, c’est une crise de la réglementation mal adaptée à la finance d’aujourd’hui. "

La faute à l’Etat, donc, bien obligé, aujourd’hui de jouer les pompiers à 700 milliards de dollars. CQFD. Yves Calvi, un brin estomaqué : " On n’entend pas ça souvent ! Très intéressant comme analyse. Ça revient donc à dire que c’est à travers des mesures sociales voulues par l’Etat qu’on en arrive à une crise où les gens se retrouvent à la rue… "

Alain Madelin, goguenard, ravi de son petit effet : " Eh oui ! Ca s’appelle le fléau du bien. "

Chapeau l’artiste ! La semaine prochaine, prof Madelin nous expliquera comment Nicolas Hulot a creusé le trou dans la couche d’ozone et, dans quinze jours, comment ces salopards d’Irakiens sont en train de gonfler le déficit de la balance commerciale américaine. Wait a minute…

Thierry Leclère

Pour voir ou revoir l'émission


http://mots-croises.france2.fr/
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 20:56
L'info n'a pas échappé aux médias. Enfin à presque tous car elle n'a pas vraiment fait la une des journaux télévisés.
Fortis, la société de bancassurance, en faillite après avoir joué avec des produits financiers pourris, s'est payé le luxe de se foutre de la gueule du peuple. Sans aucune pudeur.

Sans complexe, pour employer une expression cher à nos ultralibéraux bonapartistes et leur chef Sarkoléon III.
Après avoir perdu des centaines de millions d'euros évaporés dans la crise des subprimes, Fortis a organisé une petite sauterie, une collation sans chichis, un léger brunch dans le restaurant le plus cher de Monaco, celui d'Alain Ducasse. Déjà, avec Monaco, on a les narines qui s'irritent tant l'odeur qui sourd des cambuses financières de ce paradis fiscal est lourde et nauséabonde.
Fortis avait invité des membres de sa direction bien sûr! Ceux qui ont sépculé et se sont enrichi avec l'argent des autres quand tout allait bien. Mais qui ont failli en beauté. N'est-il pas juste qu'ils aient encore un peu plus que leur part du gâteau? Il y avait aussi des courtiers. Vous savez, cette espèce nuisible et vaine qui spécule sur tout et n'importe quoi, mais aussi sur les matières premières, celles dont la privation condamne à mort des millions de personnes dans le monde. Ces petits maîtres du Capital, insolants dans la victoire facile et tricheuse et débandards dans la défaite annoncée. Et il y avait enfin des "intermédiaires". Le terme est vague et cache sûrement une espèce spéculatrice si peu recommandable qu'elle n'ose dire son nom.
Bref, ces honorables personnes avaient sûrement besoin de se requinquer après les émotions de cette dernière semaine.
Espérons qu'ils le furent car le menu a coûté la bagatelle de  3 000 € par personne. 150 000 €! Rien que cela! On ne se torche pas avec du papier journal chez Fortis! Espérons que pour ce prix là il y avait un buffet d'entrées et la farandole des desserts. Farandole qu'ils ont dû faire en dansant sur le ventre vide de ceux qu'ils ont mis dans la dêche.
Il ne le sait pour vous, mais en ce qui le concerne, le Mammouth est fort irrité. Certes cela semble, dans la tempête économique actuelle, très anectodique cette sauterie culinaire. Sauf, qu'ils doivent être nombreux en France et dans le monde à se goberger comme cela en festoyant bruyamment et en rotant de contentement sur leurs champs de défaites!
Le Mammouth regrette les jacqueries, les révoltes. Il rêve du temps où les nobles mis à bas de leurs chevaux ou boutés hors de leurs carrosses étaient accrochés aux arbres ou grilles de châteaux en guise d'exemple!
Qu'il méditent cela ces nouveaux aristocrates de sa Majesté la Bourse, nos petits marquis de la Finance, nos barons du CAC 40, nos fermiers généraux de la Spéculation.
Quand une révolution est finie on se rapproche de plus en plus de la prochaine. Et le peuple a de la mémoire si eux n'ont pas de pudeur.
Ah ça ira!

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 07:56
Le Mammouth a reçu cet article qu'il s'empresse de vous retransmettre.
Pouvoir, famille, amis : la grande confusion.


Suivant l'exemple de leur Président, qui a casé son fils au Conseil Général des Hauts de Seine, les ministres font travailler leurs proches dans leurs cabinets… C'est ce que racontent Valentine Lopez et Géraldine Woessner dans leur livre « Les Chambres du pouvoir ».


« Je vous propose une République fondée sur le mérite et où chacun aura sa chance ! » ressassait Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. Deux ans plus tard, le plaidoyer méritocratique a fait long feu, expliquent les journalistes Valentine Lopez (I<Télé) et Géraldine Woessner (BFM TV), qui se sont amusées à lister les enfants, nièces, cousins et maîtresses des membres du gouvernement (ou de leurs amis) qui émargent dans les cabinets ministériels.
On croise la fille de Gérard Longuet, engagée par le secrétaire d'Etat Hervé Novelli (qui militait avec son père à Occident), avant de rejoindre le cabinet de Luc Chatel. Ludivine Olive, employée par sa tante, Michèle Alliot-Marie, et Olivier Marleix, fils du secrétaire d'Etat aux collectivités territoriales Alain Marleix, qui émarge au pôle social de l'Elysée, comme Sébastien Veil et sa femme Sibyle. Ce n'est qu'un début : François Guéant, rejeton du secrétaire général de l'Elysée, a intégré le cabinet de Rachida Dati avant de rejoindre celui d'Alain Marleix. Et Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat aux anciens combattants a embauché sa cousine comme attachée de presse de son parti Gauche moderne. Alors pourquoi ne pas y aller carrément ? La demi-sœur de Carla Bruni-Sarkozy, la jeune Consuelo Remmert a été recrutée en juin 2008 à la cellule diplomatique de l'Elysée. Roselyne Bachelot travaille bien avec son fils Pierre, qui fait office de conseiller parlementaire ! Il y côtoie d'ailleurs Isabelle Barnier, la femme du ministre de l'Agriculture.

Les «femme de» sont légion
Les deux journalistes rappellent aussi que les politiques, comme les commerçants de province, travaillent souvent en couple : En juin 2007, Xavier Darcos, le ministre de l'Education, avait nommé sa jeune épouse Laure directrice adjointe de son cabinet. Comme le député UMP de Seine-Saint-Denis Eric Raoult, qui a embauché sa femme. Sans surprise, le premier à montrer le mauvais exemple n'est autre que le président de la République himself, qui accueille Marie-Laure Harel en tant que chargée de mission auprès de son chef de cabinet. La jeune Marie-Laure (24 ans) a connu une carrière fulgurante après une banale maîtrise de droit, notent les auteurs du livre, mais qui s'explique par sa proximité avec Cécilia ex-Sarkozy : « Au départ, le « mérite » de Marie-Laure Harel aura essentiellement consisté à fréquenter Judith Martin, fille de Cécilia Sarkozy, et à devenir sa meilleure amie », racontent les journalistes.



la République des épouses, des cousins et des amis d'amis


Les journalistes ne sont pas en reste
Pudiquement, on pourra en conclure que l'intimité des puissants se mêle à leur aventure politique… Ce qui amène logiquement Géraldine Woessner et Valentine Lopez a enquêter sur la dangereuse proximité qu'entretiennent journalistes et personnages politiques. Et à raconter les amitiés de Laurence Ferrari, nouvelle reine du 20h de TF1, qui partagea des vacances avec ses copains Laurent Solly et Franck Louvrier, les plus proches collaborateurs de Sarkozy, qui n'était alors que ministre de l'Intérieur. « Aurait-elle dû s'abstenir ? demandent les auteurs. La question ne sera jamais posée puisqu'il semble impoli et attentatoire à la vie privée de seulement s'interroger ».

« Les Chambres du pouvoir », de Géraldine Woessner et Valentine Lopez, Editions du Moment, 303 pages.
Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 13:54

Le mammouth pousse un coup de trompe et appelle à charger !

Tous ensemble ! ... le 10 novembre et les jours suivants...

 

Mobilisation contre la privatisation de la Poste : 23 septembre

Mobilisation pour les salaires : 27 septembre

Mobilisation pour le travail décent : 7 octobre

Mobilisation dans le secteur de la défense : 11 octobre

Mobilisation contre Edvige : le 16 octobre

Mobilisation pour la manifestation unitaire des retraité : 16 octobre

Mobilisation dans les hôpitaux contre la réforme de certaines retraites : 16/17 octobre

Mobilisation pour l’école : 19 octobre

Mobilisation contre la destruction du ministère du travail par la RGPP : 28 octobre

Mobilisation nationale dans le secteur de la santé : à venir en novembre …

 

 

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Coup de trompe
commenter cet article