Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 10:12

bonnet-phrygien.jpgLa presse vient de publier les noms des maires qui ont parrainé les candidats à l'élection présidentielle.

Puisque ces signatures sont rendues publiques mieux vaut savoir et divulguer celles et ceux qui ont permis à Mme Le Pen, fille de Le Pen d'être présente à l'élection présidentielle.

La famille Le Pen, depuis des décennies ne connait que la haine. Le père n'aime pas les juifs, la fille n'aime pas les arabes, le gendre peste contre le monde entier et, si ça se trouve, leur berger-allemand n'aime pas les chats ! Bref, ils n'aiment rien ces gens-là, hormis peut-être les valses viennoises et les pas de danse en Autriche avec des groupuscules douteux.
Il parait que si ces électeurs ( ceux de la Le Pen ) n'avaient pas été représentés notre démocratie s'en serait fort mal porté. Le Mammouth ne pense pas que depuis qu'elle éructe sur les tribunes et les médias ses idées de haine et d'exclusion nous nous portions mieux qu'avant. Pire même, cela nous prépare à l'inéluctable rapprochement UMP-FN. Rapprochement facilité par l'utilisation dangereuse des idées nocives du Front par l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy et par la complaisance coupable des médias qui s'en font la caisse de resonnance universelle.

Voilà donc les noms de ces édiles qui n'ont donné leur voix à la Le Pen, ces obscurs "héraults"d'une démocratie finissante.

A ce sport fort peu glorieux, la Basse-Normandie arrive largement en tête des régions de l'Ouest puisque elle offre  21 signatures à la Le Pen. La Manche, toute honte bue se hisse à la première place avec 9 parrainages.
Il est des moments où on aimerait presque être breton ( un seul parrainage sur les quatre départements)

 

Amiot André : Sortosville

Aumont Michel : Saint-Sauveur-la-Pommeraye

Coureuil Daniel : Moidrey

Fauvel Pierre : Saint-Côme-du-Mont

Langevin Vincent : Gonfreville

Lemosquet Michel : Boisroger

Michel Alain : Lestre

Périer André : Camprond

Pierre Rose-Noëlle : Saint-Jean-du-Corail-des-Bois

Ci-dessous la carte des symptômes inquiétants

Carte-Manche-maires-FN.jpg


 

 

 

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 07:56

Granville-semaine-ferrat.jpg

Repost 0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 08:36

Animation dans la ville toute la journée

11h-12h : marché couvert

14h30-15h30 :

- sur le Plat Gousset

- devant la lbrairie "Le Détour"

- espace piéton rue Saint-Sauveur

16h-16h30 : place Cambernon

16h30-17h : entrée du théâtre de la Haute-Ville

Au théâtre de la Haute-Ville à 17h, tournoi régional de Slam

20 h : scène Slam avec l'équipe de "Slam Va Bien"

21h : spectacle de Slam Musique avec le trio féminin caennais Duodimdam

Slam-va-bien.jpg

Repost 0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 10:35

Les Amis de l’Exposition Jean FERRAT

sont heureux de vous inviter

à l’ouverture de la semaine Jean FERRAT

et au vernissage de l’exposition

 

Jean des Encres, Jean des Sources

 

SAMEDI 14 AVRIL 2012 à 11 heures

Espace Cambernon ( Haute Ville )

50400 GRANVILLE

 

Jean-Ferrat-copie-1.jpg

Repost 0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 15:34

*A PROPOS DES ENSEIGNANTS de Laurent TARILLON, Enseignant de sciences économiques et sociales, Grenoble.*

Actuellement, le temps de travail d'un enseignant de Collège ou de Lycée est de 18 heures par semaine (20 heures pour l'EPS). C'est, pour les professeurs certifiés, le seul élément fixe et clair relatif au temps de travail qui leur est demandé. Il a été fixé par un décret datant de 1950.

Rendez-vous compte !

18 heures par semaine ! Quel salarié ne voudrait pas travailler aussi peu pour d'aussi bons salaires ? Comment le législateur a-t-il pu créer en 1950 un statut aussi avantageux ?

En fait, ce temps a été conçu en prévoyant qu'un enseignant travaille 1,5 heures chez lui pour une heure devant élève afin de préparer ses cours, évaluer les élèves et actualiser ses connaissances dans sa discipline. Cela fait 18 fois 2,5 heures (1 devant les élèves et 1,5 à la maison), soit 45 heures hebdomadaires.

En effet, le temps de travail légal de l'époque s'il était légalement de40 heures par semaine, était en réalité d'environ 42h par semaine, sur 50 semaines.

Mais que s'est-il passé depuis pour les enseignants ? Rien !

Vieux-maitre.jpg



Alors que pour les autres salariés il y a eu la 3ème semaine de congés payés en 1956, puis la 4ème en 1969. Les 40 heures réelles ont été atteintes au début des années 70 (elles étaient un droit depuis 1936).

Mais ça n'est pas fini : il y a eu les 39 heures et la 5ème semaine en 1982, puis les 35 heures en 2000.

En somme, le temps de travail hebdomadaire pour les salariés a baissé de 25%. Mais les enseignants doivent toujours le même service.

C'est au moins un enseignant qui écrit cela, vous dîtes-vous en lecteur éclairé ! Certes je l'avoue, je fais partie de ces privilégiés.

Car comment peut-on parler de temps de travail sans parler des vacances ?

Eh bien justement, le législateur a tout prévu et cela de deux façons :
D'abord, 45 heures dues quand les autres devaient 42, ça c'est pour les petites vacances (Toussaint, Noël, Pâques). Donc notre temps de travail était annualisé.

Mais, et les 2 mois d'été alors ?

Là, c'est un tout petit peu plus compliqué. Certains enseignants ne le savent même pas d'ailleurs.
Cela se situe au niveau de la grille des salaires. Notre grille a été,elle aussi, fixée en 1950 au même niveau que les autres cadres de la fonction publique recrutés avec un concours au niveau Bac +3.

Mais à cette grille, il nous a été retiré 2 mois de salaires, puis le résultat a été divisé par 12 (pour recevoir un salaire chaque mois).
Par exemple si un inspecteur des impôts est payé 2000 Euros par mois il recevra 24000 Euros par an, alors que pour la même qualification, un enseignant recevra aussi 2000 Euros par mois mais sur 10 mois, soit 20000 Euros par an. Cette somme est ensuite divisée par 12 et donne 1667 Euros par mois.

Et oui, chers lecteurs, les enseignants ne sont pas payés pendant les grandes vacances.

Oui bon d'accord, peut-être que nous ne sommes pas si privilégiés que cela concernant le temps de travail.

Mais côté salaires, quand même, nous ne sommes pas à plaindre !

Soit, comparons :

Nous sommes nettement en dessous de la moyenne des cadres du privé commedu public. Mais, à mes yeux, l'exemple le plus frappant de la dégradation de la valeur que la nation accorde à ceux qui éduquent ses enfants est le suivant : Le salaire de départ d'un enseignant en 1970 était 2 fois supérieur au SMIC. Aujourd'hui, il n'est plus que 1,2 fois plus élevé. Autrement dit, si comme le PS l'a écrit le SMIC augmentera de 25% au cours des 5 ans à venir (et l'UMP l'a augmenté au même rythme annuel dès cette année), un enseignant débutant gagnera moins que le SMIC.

Faudra-t-il en arriver là pour que la société se rende compte de la dégradation de notre situation ? Je n'évoquerais pas les conditions de travail, l'évolution des élèves, les réunions multiples,. Alors oui, le décret de 1950 est vieux ! Il est vraiment temps de le toiletter comme le disent nos gouvernements !

Mais dans quel sens ?

En travaillant plus pour gagner autant ?

Enseignant.jpg

Laurent TARILLON, Enseignant de sciences économiques et sociales, Grenoble.

Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 17:00

Flacon PRGComme vous avez pu vous en apercevoir, à Granville, à défaut d'avoir des idées on a des plans de circulation.
Le Mammouth, hier soir, est tombé dans ce nouveau labyrinthe. Entre les grandes marques à la peinture blanche et les approximatifs plots de circulation en  plastique, il a tenté de se frayer un chemin.

Comme tout cela est nouveau, et probablement fort bien pensé ( ainsi que la restructuration des groupes scolaires !) il ne fera pas de commentaires pour ne pas passer comme un mauvais esprit.

Si vous avez envie de vous exprimer tout en sachant que cela ne vous servira à rien, utilisez le lien ci-dessous :

http://www.granville.maville.com/actu/actudet_-Circulation-a-Granville-nouveau-plan-en-place-depuis-ce-matin-qu-en-pensez-vous-_fil-2127354_actu.Htm

 

Un scoop : le Mammouth a retrouvé le plan qui a inspiré celui de Granville

Granville-circule-Pac-Man.jpg

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 15:36

bonnet-phrygien.jpgLe prochain Ciné-Citoyen de Granville se tiendra le

lundi 26 mars

à 20h15 au Select

"Les nouveaux chiens de garde"

Un film de Gilles Balbastres et Yannick Kergoat

Avec la participation de Jean-Claude Nardonnet, ex rédac-chef de France-Soir et enseignant centre de formation des journalistes.

attention-medias.jpg

Plus que jamais d'actualité en ces temps d'élections importantes.
Et puis, il n'y a pas que des gros chiens de garde dans leur niche dorée. Il y a tous les autres ! 

Cine-debat-26-mars-Chiens-de-garde.jpg


Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 13:53

Plume libertéLa réputation favorable de l’homme (ou de la femme), simple, facilement abordable, honnête, dévoué aux autres, attachés à des valeurs qui seraient les siennes (plus que celles de tous les autres) constitue un capital électoral souvent décisif. Ce qu’ignorent les électeurs, parce que leur favori l’ignore lui-même, ce sont les ressorts personnels, les aspects de la personnalité que l’épreuve du pouvoir va révéler. Exposé aux interpellations et à ses contradictions, au double langage, elle confronte l’homme à lui-même  d’autant plus qu’il est  porté, par manque de distance et à son insu, à « incarner » le pouvoir. Dérive autocratique, obstination à persévérer dans l’erreur, restriction de l’entourage à un petit nombre de (supposés) fidèles guettant le faux-pas, délibérations secrètes et tentatives de contournements de la loi au profit des plus influents, des puissants.

 L’opposition est alors discréditée, stigmatisée comme dénuée d’intelligence, de compétences, d’intégrité, de capacité d’expertise, d’humanisme du fait même qu’elle s’oppose. L’épreuve du pouvoir ne tarde pas à produire des effets négatifs dans l’administration et les services : substitution croissante du contrôle à la délégation de pouvoir, surveillance accrue, manque de confiance ressentie comme forme de mépris, souffrance et humiliations.  

Rétraction démocratique, autoritarisme, la crise du politique s’est propagée du sommet de l’Etat jusqu’à la moindre commune… 

Yann Le  Pennec 

Despote-main.jpg

Repost 0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 08:08

Front de Gauche15 mars 2012 à Granville

à 18h30

Assemblée citoyenne du Front de Gauche

Agora, quartier St Nicolas

salle Santorin

"Toujours plus pour les plus riches

la rigueur pour les autres"

Venez en débattre !

La Sociale

Repost 0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 16:12

bonnet-phrygien.jpgDécidemment c'est "annus horribilis"  ( et dire qu'elle ne fait que commencer !) pour la municipalité radicule de gôche.
Vendredi soir s'est encore tenu un conseil municipal agité. Pas question d'école à fermer cette fois-ci, mais d'un sujet très sensible : la création d'un emploi de collaborateur de cabinet.

Or ce soir-là, les cabinets devaient avoir été fermés de l'interieur car de déliberation, il n'y eut point ! Pourquoi ? Parce que ! Car le maire est le maire. Nous ne sommes pas en république de droit divin pour rien ! Répondant à une adjointe qui demandait une justification à ce retrait soudain il répondit : "Je le retire. C'est mon droit et je n'ai pas à donner de justification !" Deliberationnus interruptus ! Tant pis pour le plaisir citoyen.

La démocratie, on ne va pas s'embêter avec cela !

Mais que ferait ce "collaborateur de cabinet" ? Il faciliterait l'action de l'exécutif ! Mazette ! Et comment serait-t-il recruté ? Ce genre de poste est laissé à la discrétion de l'autorité territoriale. Pas besoin de concours, ni de titres, ni de diplomes assurant une compétence ou un recrutement juste. Pas d'expérience précise réclamée. On connait ce genre de postes. La politique nationale en est remplie. Pseudos experts, ersatzs de conseillers, prétendus techniciens, éminences grises, hommes de cabinets quoi! Bref, des hommes ou des femmes à la discrétion des politiques qui les nomment. De ceux qui font que la démocratie par ses pratiques obscures échappe chaque fois un peu plus doucement aux citoyens qui finissent par se détourner d'elle.

Quant à l'ambiance parmi les agents de la ville, c'est carrément la déprime. Un article de Ouest-france ( 5/03/12) l'exprime parfaitement.

Heureusement qu'on va avoir un candidat de "gauche" aux élections législatives. S'il suit les consignes nationales il va remettre de l'ordre dans tout cela : les projets immobiliers contestés supprimés, le Val es Fleurs et le port sauvegardés, le groupe scolaire sauvé, des recrutements transparents, une amélioration du service et des conditions de travail des agents de la ville...

Un rêve de municipalité de gauche... ou pas !

Parti-Radical-de-Gauche-ou-pas.jpg


 

Repost 0