Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 07:25
Aujourd'hui, nous sommes le 11 nivôse de l'an 217 de ( mais pour combien de temps encore?) la République.

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793
Art 35 :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

A Sarkoléon III, Président du chômage
"Le véritable remède contre le chômage est qu'il n'y ait plus de travail pour personne, mais pour chacun une place dans la société." Albert Jacquard

C'est arrivé ce 31 décembre :


En 1805, fin du calendrier révolutionnaire proposé par le mathématicien Romme, et enjolivé par le poète Fabre.
L'année ne commençait plus le 1er janvier mais le 22 septembre, date de l'équinoxe d'automne et anniversaire de la République. Elle était divisée en douze mois égaux de trente jours. Les cinq journées restantes, en septembre, étaient dévolues aux fêtes laïques: il s'agissait des "sans-culottides".
Les noms des mois évoquaient de façon poétique les vendanges (vendémiaire), les brumes (brumaire), les frimas (frimaire). Nivôse voyait l'apparition du temps des neiges, pluviôse la saison des pluies, ventôse celle des vents, en hiver. Le printemps s'ouvrait avec germinal (la germination), suivi de floréal avec ses fleurs et de prairial et ses prairies. L'été, enfin, s'épanouissait avec les moissons de messidor, la chaleur des bains de thermidor, avant de s'achever parmi les fruits de fructidor. Un mois contenait trois décades, et chaque journée était placée sous le signe d'un animal, d'un légume ou d'un objet... Le dixième jour ou "décadi" était le jour de repos du travailleur.
Napoléon décide de revenir à la tradition grégorienne pour 1806

En 1491, naissance de Jacques Cartier, en 1869 d'Henri Matisse         

En 1874, mort d'Alexandre Ledru-Rollin, en 1877 de Gustave Courbet 

A la Une :
Hausse record du chômage pour cette fin d'année. En attendant pire dans les mois qui viennent. La loi TEPA, chère à Sarkoléon III, et ses mesures tueuses d'emploi d'encouragement aux heures supplémentaires montre bien qu'elle n'était là que pour favoriser ceux qui n'en ont jamais assez!
La crise à bon dos. Elle est prétexte pour le capitalisme international à licencier et délocaliser. C'est ce capitalisme que Sarkoléon III défend. Ce soir il essaiera de nous enfumer avec sa relance et ses réformes. Nous ne nous y laisserons pas prendre. Janvier sera un mois de grèves et de manifestations. Montrons-lui qu'on n'est pas résignés et qu'on refuse cette société-là!
Vœux de Sarkoléon III : du neuf avec des vœux.
Devedjian, ministre de la Relance et de l'enfumage.
Remontée historique du nombre de chômeurs  
La déclaration du PS  

Sarkoléon perd son joujou européen au profit de l'eurosceptique Tchèque.

Roselyne Bachelot allume des contre-feux en disant que l'Hôpital Public est attaqué. Faux, car s'est elle et son incurie ultralibérale qui est attaquée! L'AMUF en appelle à Sarkozy. Elle peut toujours crier! Les services de réanimation se remplissent mais ne se vident pas. Les urgences dans le coma.
Mort du patient : l'abjecte déclaration du Parquet!
Bachelot a-t-elle menti à propos des 11 lits?

Fillon se préoccuperait du sort des SDF. Franchement, vous y croyez?
Fillon, toujours lui, qui manque de tête veut piquer le crâne de Descartes.

Ils menacent la proviseure, ils sont mis en examen
. Deux poids deux mesures?

Si les mutuelles augmentent c'est de la faute du Gouvernement.

Nouveau suicide en dans une prison. Joyeuses fêtes à Rachida Dati!

Le Pen et Julien Lepers : ils étaient au spectacle de Dieudonné. Parmi ces deux-là, il y a un hypocrite. Devinez lequel?

Saint-Jean Cap Ferrat : un site béton.

Gaza : l'introuvable cessez-le-feu. Les images.
Le nouveau gouvernement Belge prête serment, une fois!
Scandale du lait : premiers procès en Chine.

Patiner sur de la bière
!

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mammouth - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires